Aller au contenu principal

Préfecture
Avancer à petits pas, pendant et après le confinement

La conférence de presse préfectorale du 21 avril a donné un nouvel instantané de la vie des deux-sévriens au cours de la crise du Covid-19. Côté agricole, des avancées sont à noter.

Grâce à ces automates, le laboratoire Qualyse peut traiter plus de 1000 tests de dépistage Covid-19 par jour. Le préfet a rappelé que le respect des gestes barrières et du confinement restaient la première mesure de limitation de la diffusion du virus.
© Qualyse

Le préfet Emmanuel Aubry a ouvert son point presse en soulignant la faible intensité de l’épidémie en Deux-Sèvres (où 14 décès sont tout de même à déplorer au 23 avril), ainsi que la mobilisation des équipes soignantes qui ont accueilli de nombreux renforts : étudiants (pour un équivalent de 923 journées), personnels retraités ou de la médecine de ville, personnels des établissements spécialisés du Grand-Feu et des Terrasses à Niort. Côté déconfinement, et reprise des services d’enseignement notamment, peu de visibilité. L’attente de directives nationales prévaut, le préfet notant toutefois que les maires deux-sévriens envisagent les choses de manière « responsable et sans opposition radicale ».

Masques et tests

Si une législation claire sur les masques se fait encore attendre, la préfecture précise que la plateforme stopcovid19.fr met en relation les fournisseurs/fabricants de masques avec les entreprises souhaitant en acquérir pour leurs salariés. Concernant les tests, près de 400 ont déjà été réalisés dans les Ehpad du département. Grâce à l’expertise du CHU de Poitiers et du laboratoire Qualyse, ils pourront rapidement être déployés à raison de 1000 à 2000/jours. Les personnes présentant des symptômes pourront en outre se faire prescrire un test par leur médecin dès le 11 mai.

Chasse et Irrigation

Pour ce qui est de la régulation des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts sur les cultures (Esod), des dérogations sont possibles pour chasser les renards et corneilles noires, sur demande argumentée auprès de la DDT. Dans des cas exceptionnels, une autorisation préfectorale peut permettre la régulation des corbeaux freux, uniquement sur intervention du lieutenant de louveterie. Dans l’attente d’une nouvelle tenue de l’AG de l’établissement public du Marais Poitevin, les irrigants du bassin Sèvre Mignon s’en tiendront aux volumes fixés précédemment.

Aides aux familles

A partir du 15 mai, les familles les plus modestes (déterminées selon les fichiers de la Caf) recevront, sans démarches de leur part et en une seule fois, un versement de 150 € augmenté dans la foulée de 100 € par enfant. En outre une ordonnance résultant d’un travail conjoint entre la MSA, le service de remplacement national et le ministère de l’Agriculture a formalisé la proposition d’une aide financière prenant en charge le financement du remplacement d’un chef d’exploitation agricole (ou conjoint collaborateur) arrêté pour garde d’enfants. Dans l’attente d’un décret, rien n’est acté à ce jour.

Une réunion agricole hebdomadaire

Au cours de la semaine dernière, une première réunion (virtuelle) d’échanges s’est tenue en présence du préfet, de la Fnsea, de JA 79 et de la Confédération paysanne, ainsi que la chambre d’agriculture. Ce rendez-vous « important de mise en commun aura vocation à être reconduit, à minima tous les dix jours, au-delà même du confinement », a annoncé Emmanuel Aubry.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
À la découverte de la petite Toscane argentonnaise
Loin de la plaine du sud, à équidistance de Bressuire et de Thouars, le village d’Argenton-les-Vallées se tient entre deux rives…
Publicité