Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Cultivons le champ réglementaire
Bandes tampons et cours d’eau

© Agri 79 Info

Tous les exploitants agricoles demandeurs d’aides soumises à la conditionnalité qui ont des terres à moins de 5 m de la bordure et d’un cours d’eau sont tenus de créer et d’entretenir une bande tampon. Elle est en général d’au moins 5 m. Cependant, la réglementation qui s’applique aux parcelles situées en zones vulnérables nitrates impose parfois une largeur supérieure (10 m en ZAR zone d’action renforcée). Le décret relatif à la mise en œuvre de la conditionnalité du 6 janvier 2020 modifie le Code rural et de la pêche maritime en ce sens pour être aligné sur la réglementation européenne. Néanmoins, cette pratique était appliquée depuis plusieurs années.

5 m ou 10 m en ZAR

Les cours d’eau à border sont définis par arrêté ministériel relatif aux règles BCAE.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Machin'Agri Saison 1 #épisode4
Découvrez l'épandeur Ploeger AT4103 trois roues. 
D’une exploitation à l’autre, des impacts du simple au double
Sur le pont en plein cœur de la crise qui cloître la majorité des Français chez eux, les agriculteurs s’adaptent avec courage à…
Intergénérationnel, le palet fait des adeptes
Jeu traditionnel des départements de la Vendée et du Poitou, le palet n’a rien d’une activité ringarde et séduit les grands comme…
Pour l’avenir du métier : anticiper la reprise
La MFR Saint-Loup-sur-Thouet et la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres ont noué un partenariat depuis deux ans pour améliorer…
Pas de restriction pour les activités agricoles

"Après échange avec le Ministre de l’Agriculture, il est, ce matin, confirmé que les activités agricoles ne sont pas…

Lezay, Parthenay : plus de cotations actuellement en Deux-Sèvres
A Lezay, comme à Parthenay, les acteurs des marchés sont inquiets. Les cotations n’ont plus lieu depuis deux semaines alors que…
Publicité