Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Fourrages
Base de prix pour négocier les transactions d’ensilage d’herbe ou de foin

Les transactions d’ensilage d’herbe et de foin seront sans doute encore importantes cette année. La chambre d’agriculture propose une méthode de calcul du coût d’achat de ces fourrages à partir d’un prix de parité. Un repère pour un rapport qualité/prix objectif.

Le prix est cependant très dépendant du stade du fourrage.
Le prix est cependant très dépendant du stade du fourrage.
© N. C.

L’objectif pour les éleveurs dans le cadre d’un achat d’herbe sur pied est de reconstituer les stocks suite aux trois dernières années difficiles. L’année 2012, avec un démarrage de pousse de l’herbe difficile, nécessite d’être vigilant et de saisir les opportunités de transactions notamment de proximité. Dans d’autre cas, il s’agit d’achats réguliers de fourrages, notamment de  foin de luzerne, pour compléter une disponibilité structurelle insuffisante au niveau de l’exploitation. Dans ce dernier cas, l’offre et la demande déterminent le plus souvent le niveau du prix. C’est donc un marché parfois spéculatif.
Pour apporter un repère lors des transactions, la chambre d’agriculture propose la méthode permettant d’établir un prix de parité. Le prix de l’herbe récoltée plus ou moins précocement, ensilée ou fanée, est établi à partir du prix de marché d’un mélange d’aliments constitué de paille, de blé et de tourteaux de soja apportant le même nombre d’UF, de PDI et d’encombrements. Il permet ainsi d’évaluer le prix du fourrage en prenant en compte la valeur en UF et matière azotée. Les autres caractéristiques (cellulose, teneur en amidon, minéraux, type de PDI ainsi que la facilité d’emploi) ne sont pas prises en compte. Elles peuvent évidemment influencer le prix lors de la négociation et la décision d’achat.

Lire la suite en page 14 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le département passe à l’acte 2 de son plan de relance
Après un premier plan d’aides annoncé le 21 avril dernier, le Conseil départemental en a entamé un deuxième, doté d’un budget…
Quand l’installation tient à un permis de construire
Au Gaec Lactagri, à Aiffres, la relève est presque assurée : deux porteurs de projet sont dans l’attente de la construction d’un…
Les Marchés de Producteurs de Pays maintenus 

La chambre d’agriculture a souhaité maintenir les Marchés de Producteurs de Pays de l’été pour compenser le manque à gagner…

Guillaume Largeaud, attaché au Marais... et à faire bouger les lignes
Son passage à Top Chef Les grands duels, le 10 juin, nous a laissé sur notre faim. Portrait d’un éleveur convaincu que la…
Un cheptel en légère hausse
Thierry Baudouin raccroche après quatorze ans de présidence. Catherine Gallard et Emmanuel Turpeau prennent le relais avec de…
Entre deux pluies, les moissons profitent de l’éclaircie
Orge, colza, pois et, ici et là, blés dur et tendre : les battages se sont intensifiés dans la moitié sud du département. Qu’elle…
Publicité