Aller au contenu principal

Fourrages
Base de prix pour négocier les transactions d’ensilage d’herbe ou de foin

Les transactions d’ensilage d’herbe et de foin seront sans doute encore importantes cette année. La chambre d’agriculture propose une méthode de calcul du coût d’achat de ces fourrages à partir d’un prix de parité. Un repère pour un rapport qualité/prix objectif.

Le prix est cependant très dépendant du stade du fourrage.
Le prix est cependant très dépendant du stade du fourrage.
© N. C.

L’objectif pour les éleveurs dans le cadre d’un achat d’herbe sur pied est de reconstituer les stocks suite aux trois dernières années difficiles. L’année 2012, avec un démarrage de pousse de l’herbe difficile, nécessite d’être vigilant et de saisir les opportunités de transactions notamment de proximité. Dans d’autre cas, il s’agit d’achats réguliers de fourrages, notamment de  foin de luzerne, pour compléter une disponibilité structurelle insuffisante au niveau de l’exploitation. Dans ce dernier cas, l’offre et la demande déterminent le plus souvent le niveau du prix. C’est donc un marché parfois spéculatif.
Pour apporter un repère lors des transactions, la chambre d’agriculture propose la méthode permettant d’établir un prix de parité. Le prix de l’herbe récoltée plus ou moins précocement, ensilée ou fanée, est établi à partir du prix de marché d’un mélange d’aliments constitué de paille, de blé et de tourteaux de soja apportant le même nombre d’UF, de PDI et d’encombrements. Il permet ainsi d’évaluer le prix du fourrage en prenant en compte la valeur en UF et matière azotée. Les autres caractéristiques (cellulose, teneur en amidon, minéraux, type de PDI ainsi que la facilité d’emploi) ne sont pas prises en compte. Elles peuvent évidemment influencer le prix lors de la négociation et la décision d’achat.

Lire la suite en page 14 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
Publicité