Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Bien immatriculer les matériels de l’exploitation agricole

Les matériels qui ne sont pas soumis à l’obligation de certificat d’immatriculation (carte grise) doivent être immatriculés (à l’arrière) avec un numéro d’exploitation.

© CA

Pour immatriculer un véhicule, il faut déjà avoir un numéro d’exploitation. Celui-ci est délivré par la préfecture auprès du service Pôle missions de proximité, 4 rue Du Guesclin 79099 Niort Cedex 09. Un document intitulé « Demande d’attribution du numéro d’exploitation », disponible sur le site de la chambre d’agriculture, est à renseigner et à faire parvenir à ce service, accompagné de justificatifs (attestation de l’affiliation au régime MSA ou extrait Kbis pour les personnes morales, et une pièce d’identité).

À réception et validation des documents, la préfecture attribuera un numéro d’exploitant composé de six chiffres, quatre pour le numéro d’ordre et deux pour le département. Ce numéro permet d’immatriculer les remorques et les matériels agricoles remorqués mis en service avant le 1er janvier 2013, les automoteurs mis en service avant le 1er janvier 2010 et les matériels portés. Cette démarche de demande de numéro d’exploitation concerne les nouvelles exploitations agricoles et les exploitations agricoles qui ne sont plus à jour.

Pour rappel, le certificat d’immatriculation est obligatoire (carte grise) pour :
- Tous les tracteurs ;
- Tous les automoteurs (MAGA) ex : moissonneuse-batteuse, ensileuse, pulvérisateurs… mis en service avant le 1er janvier 2010 ;
- Toutes les remorques, les matériels instruments agricoles remorqués (MIAR) de plus de 1,5 t de PTAC, mis en service avant le 1er janvier 2013 ;
- Pour les automoteurs et les matériels remorqués (MIAR) qui ne sont pas à jour, la demande de certificat d’immatriculation est possible jusqu’au 31 août 2020.
 

A lire aussi : Immatriculation des matériels agricoles : régulariser la situation avant le 31 août

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Le boom des brasseries artisanales
Les brasseries artisanales fleurissent en France, avec 328 ouvertures de brasseries cette année. Les Deux-Sèvres sont aussi…
Coloré, l'enrubannage exprime la solidarité
On les voit se multiplier dans les champs depuis 2017. A l’initiative du fabricant de film plastique trioplast, les bottes de…
Grossiste, éleveur, restaurateur : ils se lancent dans l’ultralocal
Fin juin, les frères Giraud, éleveurs de Limousines et Charolaises, ont vendu une nouvelle vache au grossiste bressuirais…
Publicité