Aller au contenu principal

Blé bio : Une étude pour ne pas se faire enlever le pain de la bouche

Interbio Nouvelle-Aquitaine mène une étude sur la répartition de la valeur dans la baguette bio et avance que des marges sont possibles pour les producteurs en augmentant le prix pour le consommateur de quelques centimes

L’étude réalisée par Interbio estime qu’en faisant passer le prix moyen de la baguette de 1,16 euro à 1,21 euro et que ce surplus aille à destination des producteurs, ces derniers pourraient vendre leur blé aux alentours de 600 euros la tonne, soit une marge de plus de 150 euros.
L’étude réalisée par Interbio estime qu’en faisant passer le prix moyen de la baguette de 1,16 euro à 1,21 euro et que ce surplus aille à destination des producteurs, ces derniers pourraient vendre leur blé aux alentours de 600 euros la tonne, soit une marge de plus de 150 euros.
© C.L.

Au cours du colloque sur le blé bio organisé par la Frab Nouvelle-Aquitaine jeudi 14 décembre à Vouillé, Martine Cavaillé, animatrice de la filière grandes cultures à Interbio Nouvelle-Aquitaine, a présenté les premiers résultats de l’étude menée sur les coûts et les marges de chaque opérateur dans la fabrication d’une baguette bio au levain de 250 g. « La démarche vise à avoir une idée globale de la répartition de la valeur, du producteur au boulanger », en cohérence avec les objectifs énoncés lors des États généraux de l’alimentation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Influenza Aviaire, Deux-Sèvres, Augé
Grippe aviaire : le sud-ouest des Deux-Sèvres concerné par des mesures de prévention
Le virus hautement pathogène H5N8 a été détecté le 20 octobre sur deux cygnes tuberculés aux Pays-Bas. Pour limiter les risques d…
Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Agriculteur, même pas peur !
CAPa, bac CGEA, BTS PA, BPREA… Ces sigles sont autant de portes différentes pour entrer dans le monde de l’agriculture. Les…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Publicité