Aller au contenu principal

Blé : identification d’un gène de résistance à large spectre à la septoriose

Septoriose du blé
© arvalis-info

Des chercheurs ont trouvé chez le blé un gène de résistance «à large spectre» vis-à-vis de la septoriose, une des principales maladies de la céréale, a indiqué le 19 janvier l’Inrae, membre de leur consortium avec l’Université néerlandaise de Wageningen, le ministère américain de l’Agriculture, en collaboration avec le semencier nordiste Florimond Desprez.

Ce gène, nouvellement identifié et caractérisé, «procure une résistance à de nombreuses souches de Zymoseptoria tritici», champignon responsable de la septoriose, selon l’étude publiée dans Nature communications. Il «ralentit considérablement la pénétration et la croissance du champignon dans les tissus», souligne l’Inrae dans le communiqué. Présent dans seulement 6 variétés de blé sur les 805 soumises à criblage, il offre peu de chance de contournement des défenses observées chez certaines plantes. «L’introduction de ce gène de résistance dans les variétés de blé doit se faire prudemment et être associée à d’autres facteurs de résistance à la maladie», conclut l’institut.

La septoriose, qui peut causer 40% à 55% de perte de rendement, provoque chaque année entre 350 et 700 millions d’euros de perte pour la filière française.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité