Aller au contenu principal

Édito
"Bourse déliée"

© Earl Desnoues

En matière de gel, tout est une question de tempo. Qu’il gèle en janvier, qu’importe, tant mieux même, car le froid est un besoin des arbres fruitiers à noyaux, et un moyen peu coûteux d’éliminer la vermine. Qu’il gèle au printemps, et tout se complique, d’autant plus s’il a fait chaud auparavant, comme cela risque d’être de plus en plus fréquent.

À ce titre, chacun a compris que cet épisode de gel tombait très mal, pour le colza, le blé, la betterave, les arbres fruitiers et la vigne. Puisque la télévision nous a très bien informés des conséquences dramatiques de cet épisode, essayons d’en distinguer quelques petits effets plus positifs.

Au niveau politique, ce gel va marquer les Français à quelques jours de la remise du rapport du député LREM Philippe Descrozaille sur la gestion des risques. Une belle rampe de lancement pour obtenir un soutien public renforcé, alors que la Rue de Varenne travaille sur la déclinaison de la prochaine Pac, et que Bercy n’était jusqu’ici, paraît-il, pas très disposé à accorder une rallonge pour le co-financement du second pilier. Julien Denormandie l’a bien compris, qui demande déjà une assurance récolte financée par la « solidarité nationale ».

L’autre particularité de ce gel est d’avoir touché une très large partie du territoire, y compris les zones septentrionales de grandes cultures, réputées réticentes à émarger plus largement aux outils de gestion des risques, notamment en faveur des arboriculteurs du sud de la France.

En somme, ce gel déliera peut-être certaines bourses.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
Sécheresse, printemps, Deux-Sèvre, élevage, céréales.
Chaque jour qui passe entame le potentiel des cultures fragilisées par le gel
En un mois, l’excellent potentiel créé par les conditions météo de l’hiver est largement entamé. Chaleur en mars, froid, vent d’…
Publicité