Aller au contenu principal
Font Size

Bovins viande : limiter les concentrés en ration d’engraissement

La station d’évaluation des Établières, en Vendée, a mené une étude pendant deux ans visant à limiter les correcteurs azotés dans les rations d’engraissement par l’apport d’ensilage d’herbe.

out éleveur qui engraisse est à la recherche d’un bon niveau de rentabilité, à travers de bonnes performances techniques, tout en limitant la durée de finition et en maîtrisant le coût alimentaire des rations. L’objectif de l’essai mené aux Etablières entre 2015 et 2017 était de réduire le correcteur azoté dans les rations d’engraissement de jeunes bovins et vaches de réforme par l’apport d’un ensilage d’herbe de qualité, en complément du maïs ensilage.

Composition des rations
Les rations testées sur les jeunes bovins sont composées d’ensilage de maïs et/ou ensilage d’herbe, complémenté avec du blé et du tourteau de soja ainsi qu’avec de la paille. Trois modalités sont ainsi testées : un lot recevant la ration témoin composée de 100 % d’ensilage de maïs, un lot recevant une ration composée d’1/3 d’ensilage d’herbe et 2/3 d’ensilage de maïs, un dernier lot recevant une ration à base de 50 % d’ensilage d’herbe et 50 % d’ensilage de maïs.
La proportion de concentrés est équivalente entre les trois modalités. Seule la proportion de soja varie, ajustée avec le blé en fonction de la modalité testée (plus l’herbe augmente et plus le soja diminue, compensé par du blé). Les rations sont distribuées à volonté, avec au minimum 5 % de refus.
De la même manière, la ration témoin distribuée de façon rationnée aux vaches de réforme était composée d’ensilage de maïs complémenté avec du tourteau de soja et de la paille. Le lot expérimental recevait quant à lui une ration composée de 2/3 d’ensilage d’herbe et 1/3 d’ensilage de maïs, sans correcteur azoté, avec de la paille à disposition.
Pour les vaches de réforme comme pour les jeunes bovins, l’équilibre visé est de 95 g de PDI/UF.

Lire la suite dans Agri 79 du 22 juin 2018

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Publicité