Aller au contenu principal

Bovins viande : limiter les concentrés en ration d’engraissement

La station d’évaluation des Établières, en Vendée, a mené une étude pendant deux ans visant à limiter les correcteurs azotés dans les rations d’engraissement par l’apport d’ensilage d’herbe.

out éleveur qui engraisse est à la recherche d’un bon niveau de rentabilité, à travers de bonnes performances techniques, tout en limitant la durée de finition et en maîtrisant le coût alimentaire des rations. L’objectif de l’essai mené aux Etablières entre 2015 et 2017 était de réduire le correcteur azoté dans les rations d’engraissement de jeunes bovins et vaches de réforme par l’apport d’un ensilage d’herbe de qualité, en complément du maïs ensilage.

Composition des rations
Les rations testées sur les jeunes bovins sont composées d’ensilage de maïs et/ou ensilage d’herbe, complémenté avec du blé et du tourteau de soja ainsi qu’avec de la paille. Trois modalités sont ainsi testées : un lot recevant la ration témoin composée de 100 % d’ensilage de maïs, un lot recevant une ration composée d’1/3 d’ensilage d’herbe et 2/3 d’ensilage de maïs, un dernier lot recevant une ration à base de 50 % d’ensilage d’herbe et 50 % d’ensilage de maïs.
La proportion de concentrés est équivalente entre les trois modalités. Seule la proportion de soja varie, ajustée avec le blé en fonction de la modalité testée (plus l’herbe augmente et plus le soja diminue, compensé par du blé). Les rations sont distribuées à volonté, avec au minimum 5 % de refus.
De la même manière, la ration témoin distribuée de façon rationnée aux vaches de réforme était composée d’ensilage de maïs complémenté avec du tourteau de soja et de la paille. Le lot expérimental recevait quant à lui une ration composée de 2/3 d’ensilage d’herbe et 1/3 d’ensilage de maïs, sans correcteur azoté, avec de la paille à disposition.
Pour les vaches de réforme comme pour les jeunes bovins, l’équilibre visé est de 95 g de PDI/UF.

Lire la suite dans Agri 79 du 22 juin 2018

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité