Aller au contenu principal

Inauguration
"Bravo, merci, courage !", expriment les officiels

Au terme d'une déambulation de plus d'une heure de stands en stands, la caravane d'élus et de représentants professionnels a délivré ses discours d'ouverture du salon sur le grand ring.

"Cela fait trois ans qu'on attend ça" a commencé avec émotion Samuel Hérault, le président de Capr'Inov et éleveur caprin en Deux-Sèvres. Celui qui a subi de plein fouet la survenue du Covid-19, l'annulation du salon en présentiel et son organisation en ligne se réjouit du retour à une formule plus normale.

"Nous avons pu compter sur le financement des partenaires, dont certains ont décidé de ne pas reprendre leurs fonds déjà injectés, retrace-t-il. En 2006, Capr'Inov, c'était 50 exposants et 1500 visiteurs. Là, nous enregistrons 8000 entrées en moyenne sur les deux jours. Grâce à un noyau dur de 12 éleveurs qui en avaient marre de voir la chèvre reléguée tout au fond des salons agricoles, Capr'Inov a évolué. Grâce aussi à une équipe, aux interprofessions, aux partenaires", a-t-il listé avant de demander des applaudissements pour remercier tous ces acteurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

300 personnes pour le premier dîner fermier à La Crèche

La chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a lancé…

Petit moulin cherche meunier pour se réveiller
Depuis les années 80, la famille Boiron fait tourner la minoterie éponyme, en plein cœur de La Crèche. Inscrite dans la tradition…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Stockage de l'eau : les uns avancent, les autres demandent à rejouer la partie
La radicalisation des opposants aux projets de stockage de l’eau laisse peu d’espoir que naissent des compromis. Le 6 novembre, à…
Plein phare sur le robot d’alimentation au Chêne blanc
Au programme de cette première journée du salon Capr’Inov, rendez-vous à Pougne-Hérisson pour visiter la SCEA du Chêne Blanc, qui…
PaillÔtop, le matériel qui botte les éleveurs
Le Gaec du Vieux Chêne, à Luché-Thouarsais, utilise la pailleuse automatique d’ALB Innovation depuis le début de l’année. L’…
Publicité