Aller au contenu principal

Etude
Brésil : grande variabilité de l’empreinte carbone du soja

Récolte de soja dans le Mato Grosso (Brésil)
© AFP / YASUYOSHI CHIBA

« Nous observons une variabilité très grande en matière d’émissions de carbone en fonction des zones d’approvisionnement, des pays importateurs, et des sous-étapes de l’approvisionnement », écrit une équipe de chercheurs dans un article publié dans le journal Global environmental change, dédié à l’empreinte carbone du soja brésilien. Cette étude combine les flux de soja à l’échelle locale, obtenus grâce à l’application Trase, avec une analyse de cycle de vie détaillée de ces flux sur la période 2010-2015. D’après les résultats, les émissions de carbone seraient les plus importantes dans la région du Manitopiba et l'Etat du Para, là où la déforestation est aujourd'hui la plus active. « Importer du soja de ces Etats entraîne des émissions par tonne pouvant atteindre six fois la moyenne brésilienne », expliquent les chercheurs. Côté importateurs, l’étude conclut que « l’Union européenne a l’empreinte carbone relative la plus importante, à 0,77 t CO2eq* par tonne de soja, en raison d’une plus grande proportion de déforestation incluse, que la Chine (0,67 t CO2eq/t) ». Les auteurs, espérant que leurs résultats accompagneront la transition de la filière, précisent que « si, entre 2010 et 2015, l’UE avait rempli sa demande en important du soja du Parana et du Rio Grande do sul, elle aurait pu réduire son empreinte carbone de près de 60%. »

*CO2eq : équivalent au CO2.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

300 personnes pour le premier dîner fermier à La Crèche

La chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a lancé…

Petit moulin cherche meunier pour se réveiller
Depuis les années 80, la famille Boiron fait tourner la minoterie éponyme, en plein cœur de La Crèche. Inscrite dans la tradition…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Stockage de l'eau : les uns avancent, les autres demandent à rejouer la partie
La radicalisation des opposants aux projets de stockage de l’eau laisse peu d’espoir que naissent des compromis. Le 6 novembre, à…
Plein phare sur le robot d’alimentation au Chêne blanc
Au programme de cette première journée du salon Capr’Inov, rendez-vous à Pougne-Hérisson pour visiter la SCEA du Chêne Blanc, qui…
Définition de l'agriculteur actif: l'État et les Régions d'accord pour 67 ans maximum

Dans le cadre de la concertation autour de la déclinaison française de la future Pac, le Plan stratégique national (PSN), les…

Publicité