Aller au contenu principal

BSV colza : La gazette verte du 14 septembre

© BSV

Toujours une grande disparité dans les stades des colzas. Ils s’échelonnent cette semaine de cotylédons à 7 feuilles. Pour ceux semés plus tardivement, la levée est ralentie par les conditions climatiques sèches que l’on connaît depuis plusieurs semaines. Les pluies orageuses ont permis localement de favoriser les levées mais certains secteurs n’ont pas du tout été arrosés.

Petites altises

Il y a toujours très peu de piégeages de petites altises dans les cuvettes jaunes cette semaine. Les dégâts dans le réseau restent faibles et actuellement supportables. Hors réseau, les attaques peuvent être localement plus importantes avec, dans certaines situations, plus de 50 % de plantes présentant des morsures.

Même si l’activité des petites altises est pour le moment faible, il est nécessaire de rester vigilant pour les colzas de moins de 3 feuilles. Seuil indicatif du risque : 8 pieds sur 10 portants des morsures dans un premier temps et 25 % de la surface foliaire détruite.

Grosses altises

Les piégeages de grosses altises restent limités. Cette semaine, seules 3 parcelles du réseau ont relevé leur présence dans les cuvettes jaunes (maximum 2 insectes piégés).

Limaces

Aucune limace n’a été piégée dans le réseau cette semaine. Période de risque : du semis au stade 3-4 feuilles.

Noctuelles Terricoles (vers gris)

Des dégâts de noctuelles sont toujours relevés sur l’ensemble de la région Poitou-Charentes. Le sec freine le développement des cultures pendant que les vers gris grignotent le collet des plantules et la base des jeunes tiges. Les pieds flétrissent et finissent par disparaître. Les foyers ont tendance à se multiplier au sein des parcelles jusqu’à se rejoindre dans certains cas, entraînant des re-semis.

Localement, des taupins sont aussi observés dans les parcelles. Vérifiez bien les larves en présence pour identifier le responsable des dégâts observés. Lien vers une note de gestion des ravageurs secondaires est à retrouver ICI

Larves de tenthrèdes de la rave

Des larves de tenthrèdes de la rave sont relevées sur plantes dans 3 parcelles du réseau cette semaine. Sur une parcelle, 20 % des plantes comptent au moins une larve. En Vienne et en Charente-Maritime, deux parcelles présentent respectivement 60 % et 100 % de plantes avec au moins une larve. Sur ces 2 parcelles, la surface foliaire détruite est respectivement de 10 et 20 %.

Des adultes de tenthrèdes de la rave (hyménoptère de 6-8 mm à l’abdomen de couleur jaune-orangé) sont aussi piégés dans les cuvettes jaunes. Leur présence ne présage en rien du niveau d’attaque par les larves. Il est néanmoins important de rester vigilant quant à la présence de larves dans la parcelle qui, en cas de fortes attaques, entraînent une dégradation rapide du feuillage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Coralie a trouvé son bonheur au volant des tracteurs
Pas faite pour l’école, puis rêvant de devenir soigneur animalier, Coralie Babeau a finalement trouvé sa vocation en tant que…
Christiane Lambert défend « le vrai visage de l’agriculture »
La première journée du congrès national du syndicat a commencé au Gaec du Petit Chauveux, où se sont rendus représentants et élus…
De Soudan à Cournon, une vie dédiée à l’amour des Parthenaises
Les époux deux-sévriens Christine et Didier Proust reçoivent ce 8 octobre les Sabots d’or au Sommet de l’élevage de Cournon d’…
Alexandre Jorigné : " Je retrouve le métier d’éleveur en travaillant comme ça "
Membre des JA 79 et Nouvelle-Aquitaine, Alexandre Jorigné a rejoint l’équipe de Capr’Inov en 2020. Chargé du Capr’I Cup, il s’est…
« Ça suffit » !
Un collectif représentant la profession agricole réagit aux exactions réalisées par les opposants aux réserves de susbtituion de …
Des panneaux photo, oui, mais lavés une à deux fois par an
Le développement du photovoltaïque ne se dément pas, sur les bâtiments agricoles mais pas seulement. Avec sa société Photon…
Publicité