Aller au contenu principal

Santé du végétal
BSV : La gazette verte du 25 mars

A partir de 2 nœuds (Z32, la F2 définitive est pointante), les maladies foliaires peuvent devenir préjudiciables. S’il n’est pas nécessaire de les contrôler avant ce stade (excepté la rouille jaune), il devient pertinent de débuter les observations en faisant attention à bien repérer les feuilles à observer.
© Bulletin de santé du végétal

Pois protéagineux de printemps : des semis qui se poursuivent


Les pois sont entre le stade levée et 8 feuilles. Des semis sont encore en cours mais la majorité ont eu lieu de mi-janvier à fin février.
Les sitones du pois sont quant à elles observées dans quatre parcelles des Deux-Sèvres, de Charente et de Charente-Maritime, oscillant entre une et quatre attaques par plante. Le risque est fort pour les parcelles n’ayant pas atteint le stade 5 feuilles, d’autant plus que le temps ensoleillé est favo-rable à l’activité du ravageur. Aucune maladie n’est signalée dans le réseau.

Colza : un climat ensoleillé favorable au développement

35 parcelles sur les 68 du réseau sont observées cette semaine. Les conditions climatiques favorisent le développement du colza, dont la grande majorité est en fleurs.
Pour la période du 18 au 24 mars, deux kits pétales pour évaluer les dégâts de sclérotinia ont été faits et révèlent un peu plus de 30 % de fleurs contaminées.
Les pucerons cendrés sont présents dans un tiers des observations. En règle générale, le nombre de colonies détectées est inférieur au seuil de risque, fixé à deux colonies par m2, à l’exception de deux parcelles à Bernay-Saint-Martin (17) et surtout Guimps (16).
Le beau temps depuis dix jours a provoqué l’arrivée en masse des charançons des siliques. Ils sont présents dans 41 % des 27 parcelles, alors qu’ils n’étaient pas observés la semaine dernière. Actuellement, 40 % des colzas sont en période sensible.
Des taches de mycosphaerella sont fréquemment signalées sur les vieilles feuilles dans les quatre départements.

Blé d’hiver : des stades hétérogènes

La majorité des blés tendres a atteint ou dépassé le stade 1 nœud quand la plupart des blés durs du réseau est encore au stade épi 1 cm.
« L’état sanitaire de ces cultures commence à montrer quelques signes de faiblesse pour diverses raisons : ennoiement – agronomie – carences Mg, Mn ou phyto… De plus, des symptômes d’origine physiologique ou parasitaire (champignons) sont signalés dans différentes situations », explique le BSV. Le piétin verse, notamment, est observé dans 35 % des parcelles avec des taux de contamination par plante allant de 1 à 45 %.

Les Bulletins de santé du végétal sont à retrouver dans leur intégralité sur le site BSV Nouvelle-Aquitaine

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Le guichet pour les aides de crise ouvre le 22 juillet
Annoncée en mars, l’aide aux éleveurs ayant dégagé un revenu inférieur à 11000€ en 2020 sera mobilisable du 22 juillet au 15…
Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité