Aller au contenu principal

Budget de la Pac : une augmentation de "26,4 milliards €", précise le commissaire européen

© DR

Le commissaire européen à l'Agriculture, Janusz Wojciechowski, a apporté le 2 juin des précisions concernant la proposition de cadre financier pluriannuel 2021-2027 révisé, présenté quelques jours auparavant, en indiquant que celui-ci « est supérieur de 26,4 milliards à la proposition de la Commission présentée en mai 2018 ». Un chiffre donné en euros courant (tenant compte de l'inflation) et qui intègre les 15 milliards € (16,5 en euros courant) prévu pour le développement rural dans le plan de relance économique «post-Covid-19». Dans le détail, en plus de ces 15 Mrds €, l'enveloppe du premier pilier de la Pac est (en euros constants) rehaussée de quelque 4 Mrds € et celle du second pilier de 5 Mrds € dont plus de la moitié doit être dépensée en 2021. Au total la Pac serait dotée de 348,3 Mrds € en prix constants (391,4 Mrds € en prix courants) dont 285,3 Mrds € (290,7 Mrds € en prix courants) pour le premier pilier (paiements directs et mesures de marché) et à 90 Mrds € (100,7 Mrds € en prix courants) pour le développement rural. «Cela correspond, estime la Commission européenne, en prix de 2018 à une augmentation de 7 % par rapport à la proposition de 2018 et une augmentation de 2 %» par rapport au niveau de 2020.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité