Aller au contenu principal
Font Size

Capr’inov fait sa promotion en Espagne

Les organisateurs de Capr’inov vont faire la promotion de leur salon en Espagne. L‘occasion pour les laiteries coopératives du territoire Poitou-Charentes de présenter des fromages dans un concours étranger.

José Manuel Sanz Timon lors de sa visite à Capr’inov en 2016. Le président de la coopérative Uniproca recevra la délégation française du 14 au16 septembre. (photo d’archive).
José Manuel Sanz Timon lors de sa visite à Capr’inov en 2016. Le président de la coopérative Uniproca recevra la délégation française du 14 au16 septembre. (photo d’archive).
© N.C.

Du 14 au 16 septembre, trois élus et deux administratifs du salon Capr’inov séjourneront à Talavera de la Reina. Ils seront accompagnés de sept jeunes du Lycée agricole Jacques Bujault à Melle. Agés de 15 à 17 ans, ces jeunes lycéens, qui ont choisi l’option facultative approfondissement professionnel en élevage caprin*, vont découvrir avec leurs aînés la production caprine espagnole. « L’ouverture aux autres, l’ouverture à l’international est l’une des missions de l’enseignement agricole », pose Marie-Claude Hascoët, directrice de l’EPL Terres et paysages sud Deux-Sèvres. Le salon Capra España sera le lieu de cette découverte. Effectivement, dans la province de Tolède en Espagne (ouest de Madrid) la production de lait de chèvre a son salon. Pour la troisième fois, une année sur deux en décalage avec Capr’inov, la coopérative Uniproca co-organise cet événement avec la fondation Talavera Ferial. Pendant trois jours, la manifestation réunira les acteurs de la filière caprine. Une cinquantaine d’exposants, 150 animaux, 6 000 visiteurs sont attendus.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité