Aller au contenu principal

Caprins : Début de l’affouragement dans quelques semaines

En début de saison d’affouragement, il faut sortir l’autochargeuse le plus tôt possible.

L’affouragement peut démarrer dès que la somme des températures depuis le 1er  février atteint 300°C.
L’affouragement peut démarrer dès que la somme des températures depuis le 1er  février atteint 300°C.
© Recap

Il faut débuter l’affouragement en vert le plus tôt possible afin de ne pas se laisser dépasser par l’herbe ! L’affouragement peut démarrer dès que la somme des températures atteint 300 °C jour (base 0-18 °C, à partir du 1er février). Cette période se situera a priori cette année vers mi-fin mars.
Se pose alors la question du type de parcelles sur laquelle débuter l’affouragement en vert. Concrètement, il faut choisir les parcelles portantes, proches du bâtiment et avec de l’herbe disponible. Avec 10 cm d’herbe dans la parcelle, il est grand temps de sortir l’autochargeuse.
Pour gérer la transition alimentaire, lors du début de l’affouragement en vert, il faut veiller à augmenter progressivement la quantité d’herbe verte, sur 2 à 3 semaines. Cette augmentation doit représenter un ajout d’environ 4 kg de matière brute de vert par semaine. Les refus seront minimes durant cette période, autour de 0-5 %. Durant cette phase de transition, une surveillance attentive du troupeau est nécessaire, afin d’adapter la ration si nécessaire (en cas de diarrhées par exemple). Les apports en concentrés protéiques peuvent être également diminués, en lien avec un apport d’herbe fraîche riche en azote. Il faut donc revoir la ration.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

19 marchés festifs tout au long de l’été
Lieu de convivialité, les MPP offrent aux agriculteurs une occasion de se faire connaître localement. Les agriculteurs se…
Le parcours hors norme de Georgina
Des terrains de handball au Gabon à l’élevage de porcs en France, Georgina Tchatchoua-Gbayuen a eu plusieurs vies. Cette femme d’…
Les curseurs techniques et humains, gages de réussite
Même si le contexte laitier est complexe, les Deux-Sèvres comptent des exploitations en bonne santé. Pour déterminer l’avenir,…
Départementales : les projets des candidats pour la ferme Deux-Sèvres
La Fnsea et les Jeunes agriculteurs des Deux-Sèvres ont convié, mercredi 9 juin, les candidats aux élections départementales pour…
Président de Capr’Inov, un exercice d’équilibriste
Avec la structuration du salon et son développement constant, le temps alloué à la préparation de Capr’Inov est important. Samuel…
La qualité de la farine donne du grain à moudre aux boulangers
Pétrir, mouler et cuire restent les gestes séculaires de la fabrication du pain, mais les ingrédients de base sont choisis selon…
Publicité