Aller au contenu principal

Caprins : « Le bien-être animal est subjectif »

A Taillebourg, à la ferme de Liberneuil (17), Alexis Barbé est un fervent partisan du bien-être animal pour sa centaine de chèvres poitevines. L’observation, la formation, les échanges lui permettent de progresser dans ses pratiques, sans omettre son bien-être. 

© L.G.

Installé depuis 2017, à Taillebourg (17), Alexis Barbé, qui élève en bio une centaine de chèvres poitevines, a le bien-être animal chevillé au corps. Et cela commence, selon lui, par un temps au pâturage important. « Mon objectif est de passer de 4 mois actuellement à 7-8 mois par an ». Il a mis en place le pâturage tournant, une technique qu’il a connu lorsqu’il était ouvrier agricole, pour que les chèvres soient toujours sur des parcelles propres. Installé avec sa femme, il s’appuie sur les conseils de Théophane Soulard, le technicien caprin de Seenovia. « Son appui, ses préconisations ont de l’importance », souligne-t-il.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Agriculteur, même pas peur !
CAPa, bac CGEA, BTS PA, BPREA… Ces sigles sont autant de portes différentes pour entrer dans le monde de l’agriculture. Les…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Publicité