Aller au contenu principal

Ce qu’il faut faire exactement au niveau des SNA 2015 et 2016

L’enregistrement des surfaces non agricoles sur la plateforme TéléPac permettra d’enregistrer les modifications de manière rétroactive sur l’année 2015.

La Fnsea 79 propose des formations pour aider les agriculteurs dans leur déclaration.
La Fnsea 79 propose des formations pour aider les agriculteurs dans leur déclaration.
© N.C.

Depuis l’ouverture de Télépac, l'agriculteur modifie directement ses SNA dans son dossier Télépac 2016. Il convient donc de vérifier si les SNA présentes portent le bon intitulé, en évitant par exemple la confusion qui peut être faite par l’IGN entre un alignement d’arbres et une haie ou encore que les contours des SNA présentes sont corrects, qu’elles ne chevauchent pas à tort les îlots, que les SNA disparues ne soient plus visibles et, qu’à l’inverse, il ne manque pas des SNA effectivement présentes sur le terrain…
Selon des modalités non définies à ce jour au niveau national, l’administration aura la possibilité de faire en sorte que ces modifications aient un effet rétroactif sur l’année 2015 pour le bon calcul du portefeuille des DPB. Pour rappel, le portefeuille des DBP, non connu à ce jour, sera divisé par la surface admissible 2015. Ainsi, des modifications de SNA non admissibles qui auraient lieu avant le 17 mai 2016 seront prises en compte dans le calcul de la surface admissible 2015.
Il est toutefois possible de mentionner à l’administration que la modification d’une ou plusieurs SNA vaut bien pour 2016 et non pas pour 2015. Exemple : un bâtiment implanté en 2016 et non présent en 2015.  Dans ce cas, il suffit de relever le numéro de la ou des SNA en question et de les reporter dans le bloc note. Cet outil se trouve sur la droite du bandeau gris où sont mentionnés le numéro pacage, le nom de la société et le numéro Siret. Le bloc note est accessible à toutes les étapes de la déclaration. Il permet ainsi de noter toute information pouvant être utile au traitement du dossier Pac.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 22 avril 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité