Aller au contenu principal

Installation
Cent jeunes engagés par an dans le plan de professionnalisation personnalisé

Une centaine de jeunes s’engagent dans le plan de professionnalisation personnalisé. Ce vivier promet entre 80 et 100 installations par an sur les trois ans à venir.

Le conseil d’administration a élu son nouveau bureau. David Péquin (3e en partant de la gauche) succède à Vincent Touzot à la présidence du Point info installation. Guillaume Aubineau est secrétaire général, Vincent Touzot devient vice-président et Samuel Gourdon, trésorier.
Le conseil d’administration a élu son nouveau bureau. David Péquin (3e en partant de la gauche) succède à Vincent Touzot à la présidence du Point info installation. Guillaume Aubineau est secrétaire général, Vincent Touzot devient vice-président et Samuel Gourdon, trésorier.
© DR

Cent trente-huit porteurs de projets ont poussé la porte du Point info installation en 2010. Tous sont passés par l’étape de l’autodiagnostic. Le profil du candidat dressé, ses ambitions identifiées, celui-ci est orienté vers les structures compétentes pour l’aider à mûrir son projet. Pour les plus avancés, le plan de professionnalisation personnalisée (PPP) est amorcé.Depuis juin 2009, date à laquelle le Point info installation était labellisé par l’Etat, le parcours à l’installation des futurs agriculteurs commence ainsi. « Une centaine de jeunes candidats s’est engagée dans le PPP cette année. C’est une belle dynamique qui offre au département un vivier de 80 à 100 installations par an sur les trois prochaines années », projette Guillaume Aubineau, trésorier de l’association. En 2010 environ 80 projets se sont concrétisés. Le nombre des installations remonte légèrement après une inflexion liée à une baisse du potentiel des départs en retraite. « Moins d’exploitations libérées, c’est moins d’installations possibles », constate le jeune responsable. Mercredi 25 mai, à la maison de l’agriculture aux Ruralies, l’assemblée générale du Point info installation a été l’occasion d’aborder le sujet des financements. « La subvention de l’Etat dans le budget du point info installation est fonction du nombre de projets validés par la CDOA l’année n-1. Les années où 150 candidats se lancent, tout va bien. Quand on tourne à 70, c’est plus difficile, d’autant plus que ni le nombre de jeunes en quête d’information, ni l’intensité des actions de communication conduites sur le terrain ne baissent. »  Le trésorier attend beaucoup des discussions ouvertes avec l’Etat sur le sujet. « Il serait plus judicieux et plus efficace de décomposer la subvention. Nous demandons qu’une part fixe soit renouvelée chaque année. L’autre partie du montant attribué par l’Etat pourrait alors être variable. » Doit-elle être fonction du nombre d’installations ou du nombre de candidats accompagnés chaque année? Guillaume Aubineau penche pour la seconde option.

Elargissement du conseil d'administration
L’assemblée générale extraordinaire a validé l’entrée du Crédit mutuel dans le conseil d’administration du Point info installation. La banque prend ainsi officiellement sa place à la table des discussions. Le conseil d’administration se compose désormais de 14 sièges : 7 occupés par JA, 1 par la chambre d’agriculture, 1 par la Fnsea79, 1 par le lycée agricole de Melle, 1 par la Fdmfr, un par le crédit agricole, un par la confédération paysanne, et désormais un par le Crédit mutuel.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
HVE : entre bio et conventionnel, la voie du milieu
Simple logo de plus ou réelle opportunité pour les agriculteurs, la Haute valeur environnementale (HVE) progresse dans le paysage…
La Caveb veut rester un acteur majeur de la viande rouge
Lors du point presse précédent son assemblée générale, le mercredi 30 septembre, la coopérative agricole de Châtillon-sur-Thouet…
Manifestation de Bassines non merci en opposition au projet de réserves des la Sèvre niortaise.
La transition agroécologique, l’enjeu des réserves de substitution
Partisans et opposants parlent de la nécessaire transition agro-écologique. Pour les premiers les réserves de substitutions sont…
Capr'inov, un salon à huis clos

Pas de public, pas d’exposant. C’est une édition spéciale de Capr’inov que l’équipe du salon de la chèvre est contrainte d’…

À 50 ans, la Corel affiche sa bonne santé commerciale
La coopérative d’élevage a tenu son assemblée générale le jeudi 24 septembre. Avec un nouveau directeur et un nouveau président,…
Publicité