Aller au contenu principal

Arvalis
Céréales : adapter le premier apport d’azote à la date de semis

Face aux conditions particulières de la fin d’année dernière, les conduites culturales sont bouleversées. Arvalis fait un point sur les interventions à réaliser pour assurer les rendements.

© Météo France - Arvalis

Après la très forte sécheresse estivale, l’automne et le début d’hiver ont été très arrosés. Les cumuls observés sur la région depuis le 20 septembre et le nombre de jours de pluies atteignent des records (voir carte). Ils varient de moins de 350 mm sur les secteurs plus secs du nord de l’ancienne région à un peu plus de 700 mm sur le secteur de Saintes. Côté température, les cumuls depuis le mois d’octobre sont généralement élevés, les températures étant le plus souvent supérieures à la médiane, à l’exception d’un bref épisode plus frais mi-novembre.

Ces conditions extrêmes se traduisent par des situations très variables dans la réalisation des semis, une part très importante d’implantations tardives, des états de croissance très hétérogènes entre parcelles, voire à l’intérieur des parcelles, une part variable selon les secteurs de parcelles non semées :

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité