Aller au contenu principal

Champ réglementaire : enregistrer les traitements sanitaires, une obligation réglementaire

© GDS

La sécurité alimentaire s’est renforcée depuis de nombreuses années en Europe et en France et l’élevage est soumis à de nombreuses règles de production. C’est la DDCSPP en Deux-Sèvres ou la DDPP en Charente-Maritime qui effectue les contrôles relatifs au paquet hygiène dans le cadre de la conditionnalité de la Pac.
La conditionnalité concerne les élevages de volailles, bovins, ovins, caprins et porcins aussi bien sur les pratiques sanitaires que sur les mouvements des animaux. Lors d’un contrôle, les points vérifiés sont généralement annoncés par l’administration. Les traitements sanitaires sont les plus vérifiés, et notamment la présence d’ordonnance, entre autres, pour l’utilisation d’antibiotiques. Ces ordonnances doivent être intégrées au carnet sanitaire, sous peine de pénalités sur les aides Pac.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité