Aller au contenu principal

Changement à la présidence du marché au cadran des Hérolles

Le 8 novembre, Jean-Marc Guillot, éleveur aux Hérolles, a été élu président du marché au cadran des Hérolles. Il prend la suite de Gilles Rousseau, révoqué quatre jours plus tôt.

Une équipe avec plusieurs commissions a été mise en place pour assainir la situation financière et augmenter les volumes d’animaux.
Une équipe avec plusieurs commissions a été mise en place pour assainir la situation financière et augmenter les volumes d’animaux.
© N.C.

Jean-Marc Guillot veut jouer « l’apaisement ». Le nouveau président du marché au cadran des Hérolles est bien décidé à trouver des solutions pour augmenter l’activité de l’outil de vente de bovins. Le déficit de 100 000 € de la structure, mis à l’ordre du jour du comité de direction du 4 novembre dernier, a été l’élément déclencheur de la crise. « Gilles Rousseau a présenté ce jour-là la situation, en signalant que l’on ne pourrait pas payer le solde du loyer à la communauté de communes du Montmorillonnais », confie Jean-Marc Guillot.


C’est bien là que le bât blesse. Jusqu’à récemment encore, 244 bovins étaient vendus en moyenne chaque semaine. Pas suffisant, dit Jean-Marc Guillot, pour équilibrer les comptes, « mais cela représente quand même une progression de 46 % par rapport à 2015 ». L’éleveur de limousines, installé aux Hérolles, estime que le cadran devrait plutôt afficher autour de 380 bêtes vendues, à l’image de la vente de lundi dernier où 438 bovins ont trouvé acquéreurs. « Ça permettrait d’honorer les charges ! »

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 18 novembre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité