Aller au contenu principal

Chanvre: pour la Cour de Justice de l’UE, le cannabidiol n’est pas un stupéfiant

© réussir

Le cannabidiol (CBD) extrait du chanvre ne doit pas être considéré comme un stupéfiant, et un État membre ne peut pas en interdire la commercialisation lorsqu’il est produit légalement dans un autre État membre, estime la Cour de justice de l’UE dans un arrêt rendu le 19 novembre. Une décision qui devrait rassurer les producteurs européens de chanvre pour qui la commercialisation de ce CBD – un des composants relaxant du cannabis – permet de rendre cette production rentable en valorisant l’ensemble de la plante.

La Commission européenne envisageait de classer les extraits des variétés de chanvre industriel Cannabis sativa L., et donc le CBD, en tant que «stupéfiants» dans le cadre de la législation de l’UE. Elle avait donc stoppé le processus d’autorisation des nouveaux aliments pour le CBD. Mais pour la Cour de Justice de l’UE, en l’état actuel des connaissances scientifiques dont il est nécessaire de tenir compte, le CBD n’apparaît pas avoir d’effet psychotrope ni d’effet nocif sur la santé humaine et ne doit donc pas être considéré comme stupéfiant.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Petites villes de demain : le programme pour relancer les communes rurales

Dans les Deux-Sèvres, 18 communes ont été retenues pour bénéficier du programme « Petites villes de demain ». Les EPCI de l’…

Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Réserves de substitution, Sèvres Niortaise
Les agriculteurs s'engagent collectivement à réduire de 50% les produits phytosanitaires à horizon 2025
Deux ans jour pour jour après la signature du protocole d'accord, la commission d'évaluation et de surveillance, en charge du…
Publicité