Aller au contenu principal

Solidarité
Chaque année, 180 à 200 exploitants font appel au Résa

De gauche à droite : Valérie Berton, Nadège Hilary, secrétaire du Résa, et Sylviane Landeau.
De gauche à droite : Valérie Berton, Nadège Hilary, secrétaire du Résa, et Sylviane Landeau.
© DR

 

Le Réseau d’écoute et de solidarité en agriculture (Résa) conseille, guide, accompagne les exploitants qui pour une raison ou une autre ont besoin d’un soutien. A la demande des agriculteurs, l’équipe, trois salariés, intervient gratuitement. Deux animatrices, Valérie Berton (pour les agriculteurs du sud du département) et Sylviane Landeau (pour les agriculteurs du nord), font le point avec ceux qui en expriment le besoin. « Le Résa, c’est un moyen de prendre un peu de recul », soulignent les deux animatrices. Lassitude, besoin d’échanger, problèmes techniques et/ou économiques passagers ou profonds sur la ferme, difficultés familiales... sont autant de bonnes raisons de composer le numéro de ce service de solidarité professionnelle.

Chaque année, 180 à 200 exploitants osent demander de l’aide. Outre leur expertise, les animatrices apportent aux exploitants leur connaissance des outils efficaces et des structures les plus à même de prendre en charge leurs difficultés.

Le soutien apporté par l’équipe peut être ponctuel mais également beaucoup plus long. En ces temps de crise économique, il est conseillé de ne pas trop attendre pour prendre contact avec le service. « Il faut surveiller de près sa trésorerie. Lorsqu’elle se dégrade au point de rencontrer des retards récurrents de paiement, il est grand temps de demander de l’aide, encouragent les animatrices du Résa. Plus on intervient tôt, moins les solutions sont douloureuses et longues. Plus elles sont efficaces. »

Le Résa se trouve à la Maison de l’agriculture aux Ruralies. Tél. 05 49 77 15 36.


 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité