Aller au contenu principal

Chasse : protéger les semis de maïs et de tournesol des oiseaux

L’arrivée des semis de tournesol et maïs laisse présager des attaques de corbeaux. Ces derniers n’étant plus classés nuisibles, la lutte se fera par effarouchement.

La corneille noire, classée nuisible, pouvait être tirée du 1er au 31 mars sans autorisation préfectorale, du 1er avril au 10 juin avec autorisation préfectorale et piégée toute l’année et en tout lieu. Cela n’est plus le cas du corbeau freux depuis l’année dernière. De ce fait, lutter contre les corbeaux à la levée des tournesols et des maïs ne va pas être de tout repos pour les agriculteurs comme pour les huit lieutenants de louveterie de la fédération départementale des chasseurs.

Voir le témoignage d'Arnaud Pérochon

Classement jusqu’en 2022

Pour les opérations d’effarouchement, il faudra faire attention aux voisins et aux horaires, surtout en ce qui concerne l’utilisation des canons, qui ne doivent pas être en action à la tombée de la nuit et avant le lever du jour. En cas de dégâts constatés, une demande de battue administrative doit être effectuée auprès de la DDT. L’intervention sera organisée par un lieutenant de louveterie dans le cadre d’un arrêté préfectoral de battue administrative.

Les modalités de gestion des nuisibles pour la période de juillet 2019 à juin 2022 ont classé comme espèces susceptibles d’occasionner des dégâts pour le département des Deux-Sèvres la corneille noire et le renard. Plusieurs espèces, dont le corbeau freux et la fouine, ont été retirées de la liste. Compte tenu des dégâts que peuvent occasionner ces espèces dans les élevages avicoles (fouine) et sur les cultures (corbeau freux), la fédération départementale des chasseurs et la profession agricole veulent alerter sur la situation et demandent la réintroduction de ces espèces dans la liste des nuisibles (avec l’étourneau et la pie bavarde).

Lire aussi : Régulation et lutte contre les espèces occasionnant des dégâts

Déclarer les dégâts sur les cultures

Pour pouvoir revoir la liste des espèces, il faut avoir des éléments concrets sur les dégâts causés. Aussi, les exploitants sont invités, pour cette nouvelle campagne tournesol et maïs, à remplir la déclaration de dégâts. Ces déclarations permettront d’appuyer les demandes de classement nuisible pour l’après 2022.
L’attestation de constat de dégâts est à renvoyer par mail à fdc79@wanadoo.fr ou par courrier à fédération départementale des chasseurs des Deux-Sèvres, 7 route de Champicard, 79 260 La Crèche.

 

dégâts cultures
dégâts aux cultures

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

La Caveb veut rester un acteur majeur de la viande rouge
Lors du point presse précédent son assemblée générale, le mercredi 30 septembre, la coopérative agricole de Châtillon-sur-Thouet…
Manifestation de Bassines non merci en opposition au projet de réserves des la Sèvre niortaise.
La transition agroécologique, l’enjeu des réserves de substitution
Partisans et opposants parlent de la nécessaire transition agro-écologique. Pour les premiers les réserves de substitutions sont…
Capr'inov, un salon à huis clos

Pas de public, pas d’exposant. C’est une édition spéciale de Capr’inov que l’équipe du salon de la chèvre est contrainte d’…

À 50 ans, la Corel affiche sa bonne santé commerciale
La coopérative d’élevage a tenu son assemblée générale le jeudi 24 septembre. Avec un nouveau directeur et un nouveau président,…
La CLS pose les briques d’une meilleure valorisation
Début septembre, la coopérative laitière de la Sèvre (CLS) a sorti un nouveau produit visant à sécuriser le revenu des éleveurs…
Plombier, il arrête tout pour reprendre la ferme de son père
Mathieu Moreau, plombier chauffagiste depuis quinze ans, a eu un déclic pendant le confinement : c’est peut-être à lui de…
Publicité