Aller au contenu principal

Relance
Chez Morille : une conserverie pour sécuriser l’activité

800 000 euros injectés par l’État pour aider les entreprises du département à préparer la reprise économique.  

L’investissement dans l’outil conserverie et saucissonnerie va permettre aux frères Morille de développer leur activité. Près de la moitié des 450 000 euros nécessaires vient d’aides.
© dr

L’État investit aujourd’hui dans l’espoir que la reprise économique soit plus rapide demain. Chez Morille, producteur transformateur de canards gras à Augé, compte parmi les sept entreprises des Deux-Sèvres lauréates du fonds d’accélération à l’investissement industriel déployé par le gouvernement dans le cadre du plan « France Relance ».

Jeudi 21 janvier, Emmanuel Aubry, le préfet des Deux-Sèvres, rappelait lors de la visite du site de production :

« 800 000 euros ont été mobilisés en Deux-Sèvres depuis septembre dans ce cadre ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité