Aller au contenu principal

Les prix agricoles augmentent plus vite que les prix à la consommation

Le chiffre
10,4% contre 1,4%

 

Prix agricole à la production, prix des produits de consommation

Relevés au mois d’août par l’Insee, les prix à la production de l’ensemble des produits agricoles étaient supérieurs de 10,4 % à ce qu’ils étaient un an auparavant, selon une récente note du ministère de l’agriculture. Logiquement, cette inflation a des conséquences moins visibles dans les étals compte tenu de la part parfois faible des produits bruts dans les coûts de production de certains produits transformés : sur la même période, les prix à la consommation des produits alimentaires et des boissons non alcoolisées sont en progression de 1,4 %. Les hausses des prix des produits bruts sont particulièrement marquées sur les marchés des céréales (+21 %), des fruits (+28,6 %) et des Œufs (+26,7 %). Seules les pommes de terre restent en déflation (-16,6 %), toujours enlisées dans les conséquences des mesures sanitaires sur les marchés de la restauration hors domicile. Les prix du porc restent au-dessus de leur niveau de l’été dernier, mais reculent sensiblement par rapport à juillet, pris dans le ralentissement de la demande chinoise et les difficultés sanitaires de l’Allemagne.

Publicité