Aller au contenu principal

Maïs
Choisir le stade optimal de récolte

Pour prévoir au plus juste la date optimale d’ensilage, il convient de bien vérifier l’état d’avancement de ses parcelles et l’état végétatif général de la plante.

Il est déconseillé de récolter avant le stade 30-31 % de MS.
Il est déconseillé de récolter avant le stade 30-31 % de MS.
© N. C.

Le stade optimal de récolte du maïs ensilage correspond à un grain rempli par tiers des trois formes d’amidons (laiteux, pâteux, vitreux). Dans cette situation, la matière sèche de la plante entière se situe alors à 32% soit une humidité du grain de 50%. C’est le meilleur compromis entre rendement, qualité et conservation. Le grain s’écrase alors difficilement mais se raye à l’ongle.
Pour gagner 1 point de MS de 25 à 30% MS, le maïs a besoin de 24 degrés jour. Entre 30 et 35%, 20 degrés jour suffisent. Pour calculer les degrés jour (dj), il faut utiliser la formule suivante : ((T° mini de la journée + T° maxi)/2) – 6°.
Ainsi si le grain en milieu d’épi a une lentille vitreuse qui apparaît au sommet du grain, il est à 24-26 % de matière sèche, c’est le stade primordial. C’est à cette période que le producteur va pouvoir déterminer la date de récolte optimale et programmer son chantier. Il faut alors compter encore 9 jours pour la récolte par temps chaud mais 15 jours si le temps est frais. Un temps frais pour un maïs correspond à des températures entre 10° pour les minima et 22° C pour les maxima, ce qui est le temps de la mi-septembre cette année. Un temps chaud est entre 18 et 30 °C.
Lorsque les récoltes sont trop tardives, c’est surtout la teneur en MS des tiges et des feuilles qui augmente. Plus grosses et plus dures, elles se laissent moins bien tasser et le risque de fermentations indésirables et de post-fermentations augmente dans les silos. Lorsqu’il y a moins de la moitié laiteuse dans le grain, il ne reste que 3 à 4 jours pour la récolte selon les températures, l’ensilage risque alors d’être trop tardif. 
La digestibilité et la consommation par les animaux diminuent. Pour un grain observé avec l’absence d’amidon laiteux, le taux de matière sèche est de 35 à 37 %. La période optimale de récolte est dépassée. Lors de la récolte, les grains sont à éclater.
Certains agriculteurs recherchent quant à eux une teneur en amidon relativement élevée, car ils recherchent de l'énergie dans la plante. Dans ce cas, le taux peut atteindre 33 à 35 % de MS plante entière pour favoriser la place du grain. D’autres éleveurs, qui s'orientent vers un bon équilibre entre la partie tige/feuilles et la partie grain, vont ensiler entre 31 et 32 % de MS plante entière. Dans tous les cas, il est déconseillé de récolter avant le stade 30-31 % de MS. A noter que dans le sud de la région Pays-de-la-Loire, les ensilages ont débuté autour du 10 septembre pour les variétés ½ précoces (SC), semées à la fin du mois d’avril-début du mois de mai et fleuries au 28 juillet. Les dernières dates concernant les semis tardifs et les variétés ½ tardives (SD) sont prévues entre le 21 septembre et le 2 octobre pour des floraisons autour du 5 août.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

19 marchés festifs tout au long de l’été
Lieu de convivialité, les MPP offrent aux agriculteurs une occasion de se faire connaître localement. Les agriculteurs se…
Le parcours hors norme de Georgina
Des terrains de handball au Gabon à l’élevage de porcs en France, Georgina Tchatchoua-Gbayuen a eu plusieurs vies. Cette femme d’…
Les curseurs techniques et humains, gages de réussite
Même si le contexte laitier est complexe, les Deux-Sèvres comptent des exploitations en bonne santé. Pour déterminer l’avenir,…
Départementales : les projets des candidats pour la ferme Deux-Sèvres
La Fnsea et les Jeunes agriculteurs des Deux-Sèvres ont convié, mercredi 9 juin, les candidats aux élections départementales pour…
Président de Capr’Inov, un exercice d’équilibriste
Avec la structuration du salon et son développement constant, le temps alloué à la préparation de Capr’Inov est important. Samuel…
Agri-apiculteur, Thomas fait le pont entre deux mondes
Le 19 avril, la coopérative Cavac a annoncé le lancement de son miel Nectar des champs, fruit d’un travail engagé avec quatorze…
Publicité