Aller au contenu principal

Circuits courts : où en sont les Deux-Sèvres ?

En France, une dynamique de développement de circuits courts est à l’œuvre, portée par la volonté de modifier un modèle de production et de distribution trop éloigné du consommateur et peu valorisant pour les agriculteurs. Les Deux-Sèvres n’échappent pas à ce mouvement.

Cinq magasins de producteurs, comme ici à Niort Mendès-France, font partie du réseau Bienvenue à la ferme ; un sixième devrait voir le jour à Bressuire cet automne.
Cinq magasins de producteurs, comme ici à Niort Mendès-France, font partie du réseau Bienvenue à la ferme ; un sixième devrait voir le jour à Bressuire cet automne.
© Plaisirs fermiers

Dans le département des Deux-Sèvres, 81 producteurs appartiennent au réseau Bienvenue à la ferme ; 14 Amap (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) et 6 ruches de La Ruche qui dit oui (réseau de communauté d’achats) ont été créées et regroupent des centaines de producteurs. Des structures auxquelles s’ajoutent les cinq magasins de producteurs montés depuis 2009 - avant l’ouverture, cet automne, d’un sixième à Bressuire - avec l’identité commerciale Plaisirs Fermiers. Autant de relais de distribution qui maillent peu à peu un réseau de circuits courts sur le territoire.

le phénomène a pris de l’ampleur. Porté notamment par une demande accrue des consommateurs. « Notre enquête commune avec l’Institut national de la consommation et l’Inra en 2013 a révélé que 42 % des ménages consommaient en circuits courts. Des modes d’achat qui représentaient déjà 25 % de leurs dépenses alimentaires. Ce n’est pas rien donc », indique Laurence Rouher, ingénieur agronome et animatrice circuits courts pour l’Afipar (association de formation et d’information des paysans et des ruraux).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Restaurateurs et éleveurs réunis autour de mêmes valeurs
La société Dénoues a créé une marque pour restaurer le lien entre amoureux de bonne viande. L’idée ? Que l’éleveur sache où part…
Publicité