Aller au contenu principal
Font Size

EDE
Claude Devaud, nouveau président de l’EDE

Claude Devaud, éleveur de vaches laitières, succède à Hélène Blaud à la tête de l’EDE.

Claude Devaud.
Claude Devaud.
© DR

Depuis le 1er janvier, Claude Devaud est président de l’EDE. Eleveur de 50 vaches laitières, en EARL avec son épouse, il accède à cette fonction par la commission d’orientation de l’élevage de la chambre d’agriculture dont il est élu. « L’EDE est à un tournant, comme toutes les organisations », expliquait-il en prenant des fonctions dans lesquelles il compte s’investir avec autant de rigueur qu’il le fait sur son exploitation de 80 hectares, à Saint-Aubin-du-Plain. Il aura en particulier à suivre l’harmonisation des pratiques et des tarifs dans le cadre de régional qui a déjà donné naissance à une seule entité pour les trois autres départements, mais pas les Deux-Sèvres « du fait de la trop bonne gestion de mes prédécesseurs ! ». « Notre objectif est de les rejoindre dès que possible », déclarait-il.
En lien avec le GDS, le dossier FCO est une de ses priorités pour assurer la sécurité sanitaire des cheptels bovins, ovins, caprins et équins du département.
Claude Devaud succède à Hélène Blaud dont le mandat à la chambre d’agriculture a pris fin avec son départ à la retraite. Eleveur dans l’âme, elle a exercé la fonction de présidente avec conviction et détermination appréciant particulièrement de travailler dans une structure « en lien direct avec les éleveurs » mais aussi avec les services de l’Etat et les vétérinaires.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité