Aller au contenu principal
Font Size

Colza, les altises en petit nombre

Les adhérents du groupe des jeunes céréaliers du niortais observent les cultures. Altises et autres noctuelles sont peu présentes.

Les échanges générés par la demi-journée d’observation organisée par le groupe des jeunes céréaliers du niortais permettent aux exploitants de confronter leurs choix et, le cas échéant, d’adapter leur conduite. Un soutien technique important.
Les échanges générés par la demi-journée d’observation organisée par le groupe des jeunes céréaliers du niortais permettent aux exploitants de confronter leurs choix et, le cas échéant, d’adapter leur conduite. Un soutien technique important.
© C.P.

Le labour et le programme de désherbage développé sur la parcelle de colza du Gaec La Couture à Saint-Maxire est sans faille. Jeudi 21 septembre, lors de son tour de plaine, le groupe des jeunes céréaliers du niortais n’a pu que constater l’efficacité de la conduite. « Il n’y a pas de repousse de graminées. La pression est faible », commente Mathieu Guilbot. Le président du groupe comptait parmi la dizaine d’adhérents ayant répondu présents à cette demi-journée d’observation. « La chambre d’agriculture nous accompagne. Éric Baraton, le technicien, a pour seule finalité la technique. Cette année, le travail avec le groupe m’a sécurisé dans mes décisions. J’envisageais de ne faire qu’un fongicide sur céréales. Les tours de plaines, les échanges au printemps avec technicien et collègues m’ont rassuré. Je fais 75 q de moyenne en blé avec des pointes à 79 q. L’impasse m’a permis d’économiser 40 €/ha sans conséquence sur les rendements », pose l’exploitant. Alors cet automne, Mathieu participera autant que faire se peut aux rendez-vous fixés par le groupe.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Les glaces, une diversification rafraichissante et 100% locale
Depuis 15 ans, les 115 vaches du troupeau de la Roche laitière, à Brûlain, sont à l’origine d’une gamme de glaces vendues dans…
Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Publicité