Aller au contenu principal

Confinement
Comment fabriquer son propre masque ?

Alors que la période de confinement se poursuit, le manque de matériels de protection (masques, blouses...) continue de se faire ressentir. Pour se protéger et protéger les autres, des tutoriels sont proposés pour la fabrication maison de masques. À vos outils !

© Pixabay

Les masques FFP2 étant réservés au corps médical, il est recommandé de fabriquer soi-même son masque ou écran facial anti-Covid-19. Pour créer cette solution barrière à la diffusion du virus, le docteur Jean-Michel Wendling de l’association de conseil en santé au travail (ACST) a donné ses secrets de fabrication. Rien de plus simple puisque seulement trois outils sont nécessaires : une feuille A4 de PVC cristal transparente, un élastique et une agrafeuse. Un moyen simple de sauver des vie.

Création masques

Trois types de masque

Trois types de masques

Masques artisanaux : toujours mieux que rien !

Si les masques faits maison ne protègent pas autant que des masques aux normes FFP2, ceux-ci sont toujours un moyen supplémentaire de limiter la propagation des gouttelettes porteuses du virus par un malade, et donc de lutter contre le virus du Covid-19. À ce titre, l’académie nationale de médecine recommande, dans un communiqué du 2 avril, « que le port d’un masque « grand public », aussi dit « alternatif », soit rendu obligatoire pour les sorties nécessaires en période de confinement ». De son côté, la société française des sciences de la stérilisation (SF2S) annonçait, le 21 mars dernier, qu’il n’existe à ce jour « pas de preuve scientifique de l’efficacité des masques en tissu ». Pour autant, « des recommandations similaires ou plus strictes que celles des masques à usage unique seraient à appliquer aux masques en tissu (…) ». Pour être efficaces, « les masques doivent pouvoir être ajustés étroitement sur le nez, la bouche et le menton de la personne qui les porte », est-il indiqué sur ce communiqué.Quoi qu’il en soit, l’utilisation de masques réutilisables doit faire l’objet de moult précautions, définies par l’Afnor :

- porter le masque sur une peau nue ou rasée ;

- se laver les mains à l’eau et au savon ou exercer une friction avec une solution hydroalcoolique avant toute manipulation du masque ;

- pour une réutilisation de masque, s’assurer que celui-ci ait bien été lavé au préalable : cycle de lavage de 30 minutes à 60 °C ;

- placer le masque barrière en le tenant par l’extérieur ;

- vérifier que le menton et le nez soient bien couverts ;

- une fois ajusté, ne plus toucher le masque barrière avec les mains. Chaque fois que le masque barrière est touché, l’utilisateur doit se laver les mains à l’eau et au savon ou exercer une friction avec une solution hydroalcoolique ;

- durée du port du masque : 4 h maximum.

 

Des liens utiles pour créer son masque

Beaucoup se demandent comment faire pour se protéger efficacement contre le virus. S’il est évident que le port du masque n’est qu’un élément de la formule, son utilisation, couplée aux autres gestes barrières, peut réduire considérablement les risques de contagion. Trois médecins généralistes et un radiologue de Lille ont lancé, le 22 mars dernier, le site https://stop-postillons.fr, sur lequel les professionnels de santé regroupent les actions, initiatives et paroles d’experts en termes de création d’écrans anti-postillons (EAP), avec des moyens de fortune parfois : t-shirt, torchon de cuisine, filtre à café, sac d’aspirateur, sopalin... L’occasion de montrer aux Français que chacun peut agir à son petit niveau, et avec des petits moyens. Sur cette interface, de nombreux liens vers des cahiers des charges sont disponibles :

- Institut français du textile et de l’habillement : https://www.ifth.org/

- Association française de normalisation (Afnor) : https://www.afnor.org/ ou https://latelierdesgourdes.fr/tuto-masque-afnor/

- Centre hospitalier de Saint-Brieuc : https://www.ch-stbrieuc.fr/IMG/pdf/tutoriel_masque_patron.pdf

- Société française des sciences de la stérilisation : https://www.sf2s-sterilisation.fr/infos/covid-19-toutes-les-infos/

- Vidéo de Daniel Garin, médecin du travail chez Artelia MT2i et ancien médecin du service de santé des armées : https://youtu.be/7Lg0jnJ3hEo

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
Sécheresse, printemps, Deux-Sèvre, élevage, céréales.
Chaque jour qui passe entame le potentiel des cultures fragilisées par le gel
En un mois, l’excellent potentiel créé par les conditions météo de l’hiver est largement entamé. Chaleur en mars, froid, vent d’…
Publicité