Aller au contenu principal

Commerce extérieur: des leviers pour la compétitivité de la Ferme France

© pngimg.com

Dans un rapport sur la «compétitivité du secteur agricole et alimentaire français», diffusé le 26 janvier, les économistes de l'APCA (chambres d'agriculture) proposent plusieurs leviers pour un «redressement de la compétitivité de l’agriculture française dans les années à venir». Le premier est de «développer une marque France à l'exportation», à l'instar «des produits porcins italiens et espagnols». Les économistes proposent ensuite une «stratégie de segmentation même pour les produits agricoles de type commodités» (p.ex. blé ou poudre de lait).

Autre proposition: «recentrer une frange de notre production nationale sur des secteurs où le taux de pénétration des produits importés est élevé, comme pour la viande bovine et la volaille sur le secteur de la restauration». Les économistes plaident également pour une cohérence des accords commerciaux avec les objectifs précités, et une coordination des stratégies industrielle et diplomatique «pour préserver les liens commerciaux avec des zones géostratégiques». Enfin ils recommandent une politique d'investissements publics qui donne davantage de «marges de manœuvre aux entreprises agroalimentaires». La balance commerciale de la France avec l’UE est devenue, pour la première fois, déficitaire en 2018, à -294 millions d'euros.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité