Aller au contenu principal

Cultivons le champ réglementaire
Compléter son registre phytosanitaire

© C.A.

Le règlement CE n° 1107/2009, en vigueur depuis juin 2011, rend obligatoire pour tous les utilisateurs professionnels de produits phytosanitaires, la tenue d’un registre. En agriculture, la tenue d’un registre phytosanitaire était déjà exigée dans le cadre de la conditionnalité des aides Pac depuis 2006. Toutes les productions végétales sont donc concernées (cultures destinées à l’alimentation humaine ou animale, vigne, arboriculture…). Chaque producteur est responsable des produits qu’il met sur le marché. Le registre est un des outils permettant d’assurer la traçabilité des produits et de justifier des bonnes pratiques. Les données sur les produits phytosanitaires épandus sont consignées sur un registre par date, par parcelle identifiée avec son nom, l’îlot Pac auquel elle appartient, et/ou ses coordonnées cadastrales, cordonnées GPS, ou du réseau parcellaire graphique. Le registre doit indiquer la culture en place sur cette parcelle (espèce et variété).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité