Aller au contenu principal

Ventilation
Concevoir des bâtiments qui respirent, quelle que soit la saison

Le renouvellement de l’air dans les bâtiments est fondamental au bien-être animal. La ventilation peut être naturelle ou dynamique, selon les conceptions.  

© Jean-François Moreau

L’hygiène et l’ambiance dans les bâtiments d'élevage peuvent avoir un impact non négligeable sur le niveau de production d’une exploita-tion. Le bâtiment est toujours le résultat d’un compromis entre les considérations économiques, environnementales, de bien-être animal et de confort de l’éleveur. L’un des paramètres importants à prendre en compte lors de la conception d’un bâtiment est sa ventilation.

La présence d’animaux entraîne le rejet permanent d’éléments qui polluent l’air et peuvent être néfastes pour le bien-être et la santé des animaux : quantité importante d’eau provenant de la respi-ration et de l’évaporation des déjections, ammoniac, gaz carbonique ou encore poussières, notamment en cas d’utilisation d’une pailleuse. Il est donc nécessaire d’avoir un renouvellement d’air suffisant.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Réserves de substitution, Sèvres Niortaise
Les agriculteurs s'engagent collectivement à réduire de 50% les produits phytosanitaires à horizon 2025
Deux ans jour pour jour après la signature du protocole d'accord, la commission d'évaluation et de surveillance, en charge du…
Les vœux de l’année : une Pac supportable, des Egalim appliqués
Depuis leur début de mandat (en mars pour Thomas Gaillard, en juin pour Grégory Nivelle), les présidents de JA 79 et Fnsea 79 n’…
Publicité