Aller au contenu principal

« Connaître les gènes qui existent et leurs fonctions »

Étienne Bucher, directeur de recherche à l’Inra d’Angers, a mené des recherches sur le génome de la pomme.

© N.C.

Vous travaillez sur le génome du pommier. Sur quoi portent vos recherches ?
Ce qui nous intéresse le plus, c’est la mémoire des plantes. On cherche à savoir quelles informations peuvent être transmises d’une génération à l’autre d’une plante, mais cela indépendamment du génome et des séquences de l’ADN. Le but est d’améliorer la résistance aux pathogènes pour pouvoir utiliser moins de pesticides, pour produire la même quantité avec des vergers plus petits. Pour cela, il faut connaître quels sont les gènes qui existent dans le génome, quelles sont leurs fonctions pour protéger la plante contre les pathogènes. C’est pour cela qu’on a séquencé le génome entier du pommier. On a décortiqué quasiment la totalité des gènes qui sont présents dans le génome. On en a trouvé 42 000. En comparaison, le génome humain en a 23 000.


Quelles technologies utilisez-vous ?
On a utilisé les technologies les plus modernes, de nouvelles méthodes, de nouvelles machines de séquençage d’ADN qui nous permettent d’avoir de très longs fragments continus d’informations sur la séquence.

Qu’avez-vous découvert ?
On a la liste des gènes qui existent, on a une idée sur leur fonction à peu près. Mais ce qu’on a aussi découvert, c’est qu’il y a cette transmission de mémoire qui peut exister chez les plantes et qui peut influencer par exemple la taille du fruit. C’est un argument très important pour les producteurs de savoir quels sont les gènes qui jouent un rôle dans le contrôle de la taille du fruit.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité