Aller au contenu principal

Consultation sur la Pac 2022: les 17 mesures proposées par l’Assemblée citoyenne pour l'agriculture

© CNDP

Après trois jours de concertation du 25 au 27 septembre, l’Assemblée citoyenne pour l’agriculture (ACA)* a adopté - à 100 voix contre 9 - un «Nouveau contrat pour l'agriculture» dans le cadre de l’élaboration de la déclinaison française de la Pac 2022, le Plan stratégique national (PSN). Après trois jours de débat et de conférence nourrie par des experts, la centaine de citoyens tirés au sort ont identifié six objectifs (transition agricole, rémunération, accès à l’alimentation, efficacité économique, harmonisation européenne, gouvernance territoriale) et 17 leviers (mesures) pour les atteindre.

Trois grands thèmes ressortent des mesures proposées, à commencer par l’environnement. L’ACA propose de renommer la Pac en «Paec» (agricole et environnementale), de conditionner les aides à l’environnement, notamment celles du 2nd pilier ; décorréler les aides à l’hectare et à la tête de bétail... Le deuxième thème qui se distingue est l’étiquetage : l’ACA souhaite qu’il soit «plus simple et plus complet», et elle demande la création d’un label sur le bien-être animal et d’un étiquetage «équitable». Le troisième thème est celui des circuits courts. L’ACA propose de les «subventionner» et d’y consacrer une part des aides du 2nd pilier de la Pac.

 

* ACA : un groupe de 134 Français tirés au sort s'est réuni à Paris le week-end dernier dans le cadre du "grand débat national sur l'agriculture" qui doit servir à définir la position de la France dans les négociations de la future politique agricole commune (Pac)

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité