Aller au contenu principal

Phytosanitaires
Coops et négociants unis pour réduire les risques pour la santé

Les coopératives et les négociants s'engagent à promouvoir les techniques de protection des agriculteurs et de leurs salariés, contre les risques imputables aux produits phytosanitaires.

La FRCA (Fédération régionale des coopératives agricoles) du Poitou-Charentes et le NACA (Négoce agricole Centre-Atlantique) ont organisé une réunion à la coopérative de Mansle, en Charente, pour lancer une opération de réduction des risques pour la santé liés à l’utilisation de produits phytosanitaires.
Nathalie Cathala, de la CCMSA (Caisse centrale de la Mutualité sociale agricole) a évoqué l'opération Phyt'Attitude, avec le numéro vert d'urgence 0 800 887 887 (appel gratuit), en cas de malaise ou autre symptôme.

Les contrôles en ferme ont montré que 52 % des personnes faisaient des traitements sans équipements de protection et que 18 % des dossiers concernent des produits toxiques ou très toxiques, tels que des insecticides ou des acaricides.


Des produits retirés de la vente
Jean-Guy Valette, directeur du NACA, souligne qu'entre 2000 et 2007, plus de 2000 produits ont été retirés de la vente, mais qu'on ne peut pas supprimer tous les produits phytosanitaires, surtout avec la demande en produits agricoles qui ne cesse d'augmenter : le stock mondial de céréales ne dépasse pas 50 jours aujourd'hui.

Pour les 30 000 exploitants agricoles du Poitou-Charentes, 200 espaces « santé sécurité » vont être aménagés chez les négociants et dans les coopératives ; 300 techniciens qui y travaillent vont participer à 40 cycles de formation. Jean-Pierre Mazery, du ministère de l'Agriculture, a cité le plan de réduction des risques, avec une diminution de 50 % d'ici 2009, du tonnage des pesticides les plus dangereux employés, les fameux produits CMR (Cancérigènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction). Un certificat d'applicateur sera mis en place d'ici 2012-2014, avec un stage de formation tous les cinq ans. « Nos 200 espaces « santé sécurité », seront mis en place d'ici février 2008 », a précisé Benjamin Bichon, de la FRCAPC.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité