Aller au contenu principal

Cotisations sociales: la MSA précise l'échéancier exceptionnel pour le mois de mai

Dans un communiqué paru le 29 avril, la MSA précise, pour le mois de mai, l'échéancier de paiement des cotisations sociales. Différentes situations sont possibles: pour une déclaration sociale nominative (DSN), les sommes non réglées aux dates limites de paiement du 5 ou du 15 mai « ne feront l'objet d'aucune majoration ou pénalité de retard » ; les prélèvements peuvent être modulés en modifiant le « montant mentionné dans le bloc paiement ». Et une modulation de paiement est aussi possible par virement, mais pas par télérèglement.

Pour les utilisateurs du Tesa+, les cotisations dues au titre de la paie de mars (facturées mi-avril) « devraient être prélevées le 30 juin (sous réserve de l'évolution de la crise) ». En mai, la MSA « ne procédera à aucun prélèvement concernant l'échéance de mai et sans aucune démarche de leur part. Mais il est possible de régler tout ou partie de ses cotisations par virement ou par chèque ».

Enfin, pour les utilisateurs du Tesa simplifié, « les émissions chiffrées du premier trimestre seront réalisées au mois de mai » et la date limite de paiement « sera portée au 30 juin prochain ».

Pour les exploitants eux-mêmes, les prélèvements concernant les mensualités du mois de mai « demeurent suspendus ». Dans le cas des appels fractionnés, la date limite de paiement du premier appel provisionnel est « reportée au 30 juin ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité