Aller au contenu principal

JA
A Coulonges, une équipe soudée prépare les JO des JA

Après une interruption, en 2012 à cause du mauvais temps, les jeunes agriculteurs du canton, renouent avec les JO des JA. Concours de labour, jeux d’équipe et soirée animée seront au programme le 3 août prochain.

C’est sur Franck Moreau, Guillaume Printemps, président, Julien Marais et Bruno Chatelier que repose l’organisation des JO des JA.
C’est sur Franck Moreau, Guillaume Printemps, président, Julien Marais et Bruno Chatelier que repose l’organisation des JO des JA.
© N.C.

Alors que leurs collègues du canton de Lezay s’affairent à l’organisation du concours de labour départemental (lire notre dossier du 2 août), une dizaine de jeunes du canton de Coulonges préparent les JO des JA.
La septième édition aura lieu le 3 août à 14 heures, à Coulonges, derrière la concession Allin Agri, route de Niort, « après une interruption en 2012 à la suite des intempéries », comme le rappelle Bruno Chatellier. C’est donc reparti, avec une recette qui repose sur un concours cantonal de labour en vue de sélectionner les candidats pour le départemental le 11 août. « C’est notre but premier », souligne le président, Guillaume Printemps. Cinq à sept concurrents, dans les catégories planche et plat, sont attendus. « On attend aussi des inscriptions de dernière minute », explique Julien Marais.
L’originalité de cette fête reste le couplage avec des jeux ouverts à tous. Par groupe de huit concurrents, les équipes vont s’affronter en utilisant leurs forces, leur adresse. Mais tout cela va commencer par un petit jeu « intellectuel » qui a pour thème le canton et le monde agricole. Suivront, une course en sac, un relais eau, l’omelette infernale, qui va consister à porter des œufs sur une bâche savonnée, en pente, pour ensuite les lancer à ses coéquipiers derrière des bottes de paille. Sans les casser, bien entendu. Les épreuves se poursuivront avec du tir à la corde, en attendant que les laboureurs aient fini leur parcelle.
Les concurrents des JO peuvent arriver avec leur équipe constituée, ou pas. Dans ce cas elle sera complétée pour le départ des épreuves. A la différence du concours de labour, ouvert exclusivement aux jeunes du canton de moins de 35 ans, les épreuves des JO sont ouvertes à tous. Il se dit même que des « anciens JA », devraient constituer une équipe. Lors des précédents concours, ils étaient arrivés premiers dans ces épreuves qui ne sont pas sans rappeler une célèbre émission de télévision. Les non initiés pourront également découvrir la conduite d’un tracteur. Et les enfants participer à un concours de dessin sur le thème de l’agriculture, bien entendu.
A partir de 20 heures, les jeunes agriculteurs lanceront des invitations pour un repas du terroir et une soirée disco des années 80, comme ils l’avaient fait lors de la Fête de la terre en 2011.
Dans ce canton à dominante élevage, les jeunes ont prévu des démonstrations de travail du sol. « On n’est pas là pour revendiquer », souligne Franck Moreau, qui a été très présent dans les manifestations pour défendre le revenu des producteurs de lait au cours des mois passés. Leur présence et les animations de cette journée prouvent qu’ils veulent faire vivre leur campagne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité