Aller au contenu principal

Covid-19: bientôt un décret sur les marchés publics pour vider les stocks accumulés

© DR

«Nous pourrions avoir un décret en Conseil d’État qui serait présenté la semaine prochaine» visant à faciliter dans les marchés publics l’achat des stocks alimentaires accumulés pendant l’épidémie de Covid-19, a annoncé la secrétaire d’État Agnès Pannier-Runacher le 29 juin lors de l’examen du PLFR3 à l’Assemblée nationale. Les produits visés sont notamment les fromages, la viande de chevreau et de canard ou encore les pommes de terre «produits en France qui aujourd’hui faute d’aval n’ont pas pu trouver d’acheteurs». L’objectif du décret est «de simplifier les procédures de passation des marchés publics pour faciliter la relance de l’économie», explique le cabinet du ministère de l’Agriculture. Concrètement, il offrirait la possibilité, «pour les produits livrés avant le 10 décembre 2020, de conclure des marchés publics sans publicité ni mise en concurrence lorsque le marché répond à un besoin inférieur à 100 000 euros hors taxe et porte sur la fourniture de denrées alimentaires dont la vente a été perturbée par la crise sanitaire».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité