Aller au contenu principal

Covid-19: l'aide aux éleveurs de canards, pintades, cailles et pigeons ouvre le 19 avril

La filière pigeons des Deux-Sèvres a été impactée fortement par la pandémie. Ici un élevage à Thénezay.
© Chloé Poitau

Dans une décision du 16 mars, FranceAgriMer précise les modalités de distribution des 3 millions d'euros d'aides pour les éleveurs des "petites" espèces de volailles de chair particulièrement touchées par la fermeture de la restauration. Elle est destinée aux éleveurs de canards (gras et à rôtir), cailles, pintades et pigeons ayant perdu plus de 30% de marge brute en 2020 par rapport à 2019. Entre 30 et 40% de pertes, l'aide atteindra 20% du montant des pertes. Au-delà de 40% de pertes, ce taux sera de 30%.

Pour chaque exploitation, le montant de l'aide se situera entre 1000 et 100 000 euros. L'enveloppe de cette aide, annoncée en novembre dernier, est fixée à 3 millions d’euros; un stabilisateur sera appliqué en cas de dépassement. Les éleveurs pourront déposer leur demande entre le 19 avril et le 21 mai. Dans un communiqué du 22 mars, la CFA (aviculteurs, FNSEA) «salue» une «petite bouffée d'oxygène», tout en rappelant que «la situation des éleveurs avicoles et cunicoles demeure compliquée».

Nous continuerons de plaider, auprès du ministère, pour la mise en oeuvre de soutiens ciblés, comme cela a pu être fait pour d’autres filières d’élevage ces dernières semaines», lance le président de la CFA Jean-Michel Schaeffer, cité dans le communiqué.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
Gâtine, Deux-Sèvres, qualité des eaux, prairie, élevage
Pour la qualité de l’eau, la société a besoin de l’élevage
Communication, mais également expérimentations : les syndicats des eaux et le Pays de Gâtine s’engagent pour maintenir l’élevage…
Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Renard, Dégâts aux cultures, Esod
La fédération des chasseurs et la Chambre d'agriculture invitent à déclarer les dégâts
Pour qu’elle puisse être régulée toute l’année, une espèce doit être inscrite dans la liste des espèces susceptibles d’…
Publicité