Aller au contenu principal

Brasseur
Covid-19: une aide de 4,5 M€ aux brasseurs sera définie cette semaine

Brasserie
© Léa Calleau

Le SNBI (brasseurs indépendants) attend «cette semaine» les modalités du dispositif de 4,5 millions d'euros (M€) pour aider le secteur face à la crise de la Covid-19, a-t-il indiqué le 16 novembre à Agra Presse. «Il s’agit d’une aide réservée aux brasseurs indépendants» (moins de 200 000 hl/an), déclare son président Jean-François Drouin.

Les modalités, attendues «cette semaine» en réunion avec le ministère de l’Agriculture, reposeront sur la perte de chiffre d’affaires, selon lui. Un «changement de cap» est survenu en quelques jours au gouvernement, raconte-t-il : 2,4 M€ d’aide à la filière brassicole avait été annoncés le 10 novembre au Sénat par Olivia Grégoire, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l'Économie. C’est «finalement 4,5 M€» qui sont destinés aux brasseries artisanales et indépendantes, «les plus en difficulté», explique Jean-François Drouin, excluant par là les industriels.

«Le gouvernement a souhaité aider directement» les producteurs de bières, avait déclaré le 17 juin au Sénat l’ancien ministre de l’Agriculture Didier Guillaume, sans préciser le montant de la mesure. Les brasseurs réclamaient une aide à la destruction de leurs stocks pour une enveloppe comprise entre 4 et 5 M€.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
Gâtine, Deux-Sèvres, qualité des eaux, prairie, élevage
Pour la qualité de l’eau, la société a besoin de l’élevage
Communication, mais également expérimentations : les syndicats des eaux et le Pays de Gâtine s’engagent pour maintenir l’élevage…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Renard, Dégâts aux cultures, Esod
La fédération des chasseurs et la Chambre d'agriculture invitent à déclarer les dégâts
Pour qu’elle puisse être régulée toute l’année, une espèce doit être inscrite dans la liste des espèces susceptibles d’…
Publicité