Aller au contenu principal

Dactyle et luzerne : une bonne association pour passer des étés secs

La complémentarité de la graminée, riche en énergie, et de la légumineuse, riche en protéines, permet d’obtenir une très bonne valeur alimentaire.

© Gnis

Depuis cinq ans, beaucoup d’éleveurs se sont remis à cultiver la luzerne et à apprécier ses vertus, tant sous l’aspect agronomique qu’en tant qu’aliment pour le bétail. Culture économique en intrants et autonome en ce qui concerne la fertilisation azotée, en place pour 3 ou 4 ans, la luzerne est aussi une assurance sécheresse. En association avec le dactyle, la luzerne constitue une des solutions pour obtenir une production fourragère abondante et équilibrée l’été.


L’association dactyle/luzerne constitue une solution facile pour bénéficier des avantages de cette dernière. La culture de ces deux espèces estompe les limites de la légumineuse avec une pousse d’herbe retardée au printemps. En effet, il existe une triple complémentarité entre ces deux espèces. Les modes de récolte et d’utilisation du fourrage sont tout à fait compatibles. La graminée, riche en énergie, et la légumineuse, riche en protéines, font de cette association une très bonne valeur alimentaire. Enfin, il y a une bonne complémentarité quant à la répartition de la production au cours de l’année. Le dactyle sera plus présent au printemps mais les deux espèces pousseront de concert pendant l’été.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Coralie a trouvé son bonheur au volant des tracteurs
Pas faite pour l’école, puis rêvant de devenir soigneur animalier, Coralie Babeau a finalement trouvé sa vocation en tant que…
Christiane Lambert défend « le vrai visage de l’agriculture »
La première journée du congrès national du syndicat a commencé au Gaec du Petit Chauveux, où se sont rendus représentants et élus…
De Soudan à Cournon, une vie dédiée à l’amour des Parthenaises
Les époux deux-sévriens Christine et Didier Proust reçoivent ce 8 octobre les Sabots d’or au Sommet de l’élevage de Cournon d’…
Alexandre Jorigné : " Je retrouve le métier d’éleveur en travaillant comme ça "
Membre des JA 79 et Nouvelle-Aquitaine, Alexandre Jorigné a rejoint l’équipe de Capr’Inov en 2020. Chargé du Capr’I Cup, il s’est…
« Ça suffit » !
Un collectif représentant la profession agricole réagit aux exactions réalisées par les opposants aux réserves de susbtituion de …
Des panneaux photo, oui, mais lavés une à deux fois par an
Le développement du photovoltaïque ne se dément pas, sur les bâtiments agricoles mais pas seulement. Avec sa société Photon…
Publicité