Aller au contenu principal

Dans trois ans, un tiers de leurs vaches seront des jersiaises

Grégory Caron et son frère Vincent innovent dans leur ferme d’Azay-le-Brûlé pour mieux valoriser leur production laitière en introduisant des jersiaises et en modifiant complètement leur assolement.

Vincent et Grégory Caron modifient la composition de leur troupeau pour mieux valoriser le lait et la production fourragère pour réduire les charges.
Vincent et Grégory Caron modifient la composition de leur troupeau pour mieux valoriser le lait et la production fourragère pour réduire les charges.
© G.R.

«Comme on ne maîtrise pas le prix du lait, on innove ». Grégory Caron, 40 ans, installé en 2013 sur le Gaec du Colombier, à Azay-le-Brûlé, a des projets plein la tête. D’un commun accord avec son frère Vincent, de dix ans son cadet, le moyen le plus rapide pour mieux valoriser le lait consiste à introduire des jersiaises dans le troupeau. Depuis le début de l’année, ils en ont acheté huit au Danemark et deux dans le Maine-et-Loire. Dans trois ans, ils en auront 25, et 60 prim’holsteins, soit un troupeau de 85 vaches laitières, contre 72 actuellement, avec la construction de dix logettes supplémentaires.


Les deux associés produisent également une vingtaine de taurillons par an. Pour un meilleur rendement, il y a quelques semaines, ils ont acheté un taureau charolais pour faire des croisements avec les prim’holsteins, mais aussi pour « rattraper » les vaches qui n’auraient pas été inséminées. « En moyenne, on ne garde pas les prim’holsteins plus de deux lactations. Pure, cette race nous coûte trop cher. Pour moi, elle est en sursis sur la ferme », analyse Grégory.
Dès cette année, ils vont aussi introduire du sang de brunes des Alpes dans le troupeau pour augmenter les taux de matières utiles. Leur objectif est d’atteindre 30 % de jersiaises dans le troupeau.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité