Aller au contenu principal

De la grêle sur une centaine d’hectares

À Saint-Martin-de-Saint-Maixent, du maïs et du tournesol broyé, des grains de blé à terre et des pois méconnaissables attestent de la violence de l’orage de grêle.

Des responsables syndicaux et de Groupama se sont rendus auprès des agriculteurs de la zone touchée par la grêle qui est tombée le 9 juillet.
Des responsables syndicaux et de Groupama se sont rendus auprès des agriculteurs de la zone touchée par la grêle qui est tombée le 9 juillet.
© A.C.

Un spectacle de désolation sur une centaine d’hectares s’offrait à une dizaine d’agriculteurs de Saint-Martin-de-Saint-Maixent, le 9 juillet. Un orage de grêle a provoqué de gros dégâts aux cultures, chez Romain et Willy Souchard. « Sur 15 hectares de maïs, la moitié a été hachée par des grêlons gros comme une pièce d’un euro », raconte leur père Dominique. Pour l’autre moitié, il ne reste plus rien du soja, « alors qu’il était magnifique », quant au tournesol, beaucoup de têtes sont coupées. « C’est impressionnant, raconte-t-il. Je n’ai jamais assuré mes récoltes. Quand j’ai pris ma retraite l’année dernière, mes fils l’ont fait sur 90 hectares. Un coup de chance ! » dit-il.
Chez Sébastien Baraton, les dégâts sont importants sur 20 hectares de blé, « alors qu’une journée de plus et la moisson était finie », se désole-t-il. Les pertes sont évaluées à 50 %, et jusqu’à 80 % quand les grains ont été détachés des épis par les grêlons.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité