Aller au contenu principal

De la viande artificielle de poulet autorisée à la vente à Singapour, une première mondiale

Singapour
© Engin Akyurt (Pixabay)

De la viande artificielle de poulet va pouvoir être proposée prochainement dans des restaurants de Singapour après un feu vert des autorités locales, «une première mondiale» selon la start-up américaine à l'origine du projet. Eat Just, qui travaille sur ce projet de viande de laboratoire cultivée à partir de cellules animales, a annoncé que ses morceaux de poulet avaient été autorisés à la vente par l'agence de sécurité alimentaire de la cité-État d'Asie du Sud-Est. Une «avancée pour l'industrie alimentaire mondiale», a-t-elle souligné dans un communiqué du 2 décembre.

Eat Just a indiqué avoir produit plus de 20 lots de viande de poulet artificielle dans des bioréacteurs de 1200 litres avant de soumettre sa production à des tests de qualité et de sécurité. La viande de laboratoire a longtemps été considérée comme beaucoup trop coûteuse, mais Eat Just assure avoir fait «des progrès considérables» pour réduire les coûts. «Dès le début nous aurons un prix similaire au poulet haut-de-gamme d'un restaurant chic», a indiqué un porte-parole à l'AFP, sans toutefois révéler le prix des nuggets. Eat Just compte proposer par la suite d'autres produits comme des blancs de poulet et espère parvenir à un prix inférieur à celui du poulet classique au cours des prochaines années.

Julien Denormandie dit «non» à la viande in vitro

«Est-ce vraiment cela, la société que nous voulons pour nos enfants ? Moi, non.» C'est par ces mots que le ministre de l'Agriculture a réagi, sur Twitter le 2 décembre, à l'annonce de la première autorisation de viande in vitro à Singapour. «Je le dis clairement: la viande vient du vivant, pas des laboratoires. Comptez sur moi pour qu’en France, la viande reste naturelle et jamais artificielle !», conclut le locataire de la Rue de Varenne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Petites villes de demain : le programme pour relancer les communes rurales

Dans les Deux-Sèvres, 18 communes ont été retenues pour bénéficier du programme « Petites villes de demain ». Les EPCI de l’…

Avec le parrainage, Mathieu a enfin pu s’installer
Dispositif proposé par les chambres d’agriculture et finançable par Pôle emploi, le stage parrainage permet de se projeter dans…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Les questions des enfants à un éleveur de vaches
Les élèves de CM1 de l’école du chêne, à Lezay, ont pu échanger avec un éleveur de vaches salers le temps d’un après-midi. La…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Publicité