Aller au contenu principal

De la viande artificielle de poulet autorisée à la vente à Singapour, une première mondiale

Singapour
© Engin Akyurt (Pixabay)

De la viande artificielle de poulet va pouvoir être proposée prochainement dans des restaurants de Singapour après un feu vert des autorités locales, «une première mondiale» selon la start-up américaine à l'origine du projet. Eat Just, qui travaille sur ce projet de viande de laboratoire cultivée à partir de cellules animales, a annoncé que ses morceaux de poulet avaient été autorisés à la vente par l'agence de sécurité alimentaire de la cité-État d'Asie du Sud-Est. Une «avancée pour l'industrie alimentaire mondiale», a-t-elle souligné dans un communiqué du 2 décembre.

Eat Just a indiqué avoir produit plus de 20 lots de viande de poulet artificielle dans des bioréacteurs de 1200 litres avant de soumettre sa production à des tests de qualité et de sécurité. La viande de laboratoire a longtemps été considérée comme beaucoup trop coûteuse, mais Eat Just assure avoir fait «des progrès considérables» pour réduire les coûts. «Dès le début nous aurons un prix similaire au poulet haut-de-gamme d'un restaurant chic», a indiqué un porte-parole à l'AFP, sans toutefois révéler le prix des nuggets. Eat Just compte proposer par la suite d'autres produits comme des blancs de poulet et espère parvenir à un prix inférieur à celui du poulet classique au cours des prochaines années.

Julien Denormandie dit «non» à la viande in vitro

«Est-ce vraiment cela, la société que nous voulons pour nos enfants ? Moi, non.» C'est par ces mots que le ministre de l'Agriculture a réagi, sur Twitter le 2 décembre, à l'annonce de la première autorisation de viande in vitro à Singapour. «Je le dis clairement: la viande vient du vivant, pas des laboratoires. Comptez sur moi pour qu’en France, la viande reste naturelle et jamais artificielle !», conclut le locataire de la Rue de Varenne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

300 personnes pour le premier dîner fermier à La Crèche

La chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a lancé…

Petit moulin cherche meunier pour se réveiller
Depuis les années 80, la famille Boiron fait tourner la minoterie éponyme, en plein cœur de La Crèche. Inscrite dans la tradition…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Stockage de l'eau : les uns avancent, les autres demandent à rejouer la partie
La radicalisation des opposants aux projets de stockage de l’eau laisse peu d’espoir que naissent des compromis. Le 6 novembre, à…
Plein phare sur le robot d’alimentation au Chêne blanc
Au programme de cette première journée du salon Capr’Inov, rendez-vous à Pougne-Hérisson pour visiter la SCEA du Chêne Blanc, qui…
Définition de l'agriculteur actif: l'État et les Régions d'accord pour 67 ans maximum

Dans le cadre de la concertation autour de la déclinaison française de la future Pac, le Plan stratégique national (PSN), les…

Publicité