Aller au contenu principal
Font Size

Ensilage
De l’orge sur le tas d’ensilage pour remplacer les pneus

L’utilisation des pneus pour couvrir les silos va pouvoir se poursuivre mais pas pour les nouveaux pneus. Il va donc falloir trouver d’autres solutions.

Il existe bien d’autres solutions que les pneus pour couvrir les silos d’ensilage.
Il existe bien d’autres solutions que les pneus pour couvrir les silos d’ensilage.
© N. C.
Un nouveau projet de décret sur l’utilisation des pneumatiques usagés devrait sortir très prochainement. Les agriculteurs ne pourront plus accepter de nouveaux pneus pour la couverture des silos. Par contre, l’utilisation des pneus existants sera toujours possible.
Ils devront donc trouver une solution de recyclage pour les pneus et d’autres moyens de couverture des silos.

Des sacs à lestage
Cela consiste à disposer sur une bâche classique des sacs à silo de 25 cm de large et 1 m de long pesant environ 20 kg une fois remplis de gravillons ou de sable. Il est possible de rajouter un sous-film fin transparent de 40 microns sous la bâche classique ; c’est la méthode bavaroise. Les sacs sont disposés en jointif tout autour du silo et dans le sens de la largeur tous les trois à quatre mètres.
La conservation de l’ensilage est bonne, la manipulation des sacs est facile et propre mais peut être pénible si les sacs sont trop chargés ou si l’accès n’est pas pratique (pente en silo taupinière).
En complément, une grille de protection tissée à maille serrée peut être déposée sur les bâches ; cela permet une très bonne protection.

Des tapis en caoutchouc
Cette méthode consiste à déposer des tapis répartis uniformément sur la bâche de façon à couvrir entièrement le silo. La couverture est uniforme et donne une excellente protection.
Par contre, les tapis sont très chers en cas d’achat et lourds à manipuler.

L’enrouleur-dérouleur Duhamel
Il s’agit d’un système d’enroulement et de déroulement de la bâche plastique et d’une bâche géotextile lourde et fibreuse sur un tube cannelé en plastique pour les silos couloirs. Un mécanisme à cliquet avec deux roues permet l’enroulement et le déroulement, au fur et à mesure de l’ouverture du silo. Ce système est très efficace et donne une couverture hermétique du silo mais reste plutôt coûteux.

Couverture végétale sur les silos couloirs
Pour limiter les pertes, cette technique s’adresse aux silos couloirs d’au moins deux mètres de haut.
Une fois le silo bien tassé, il suffit de semer à la volée, directement sur l’ensilage, des graines de céréales – plutôt de l’orge – entre 0,5 à 3 kg/m².
La pénibilité est fortement réduite car il n’y a plus ni bâ-ches, ni pneus à manipuler. Le temps de découverte est équivalent au système avec bâches (hors gestion des pneus). La dégradation de la valeur alimentaire est faible en partie haute mais avec une légère baisse de la matière sèche et une augmentation des spores butyriques. Selon les études réalisées dans diverses régions de France, les performances laitières ne sont toutefois pas affectées.

Que faire des pneus ?
Il n’y a, pour l’instant, pas de collecte à grande échelle car
difficile à mettre en œuvre. Les exploitants pourront donc s’adresser individuellement aux prestataires agréés de collecte et négocier, avec eux, la reprise des pneus dont ils souhaitent se débarrasser.

Contact : MEGA Pneus, Zone d’activité de la gare, 37310 Reignac-sur-Indre. Florence Ducloud au 02 47 91 08 07, fax : 02 47 91 09 08. Email megapneusfrance@free.fr. Site : www.megapneus.com
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Publicité