Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

« Défendre tous les modèles, toutes les agricultures »

Le concours départemental de labour aura lieu cette année à Villefollet. Moment de trêve syndicale pour certains mais aussi de convivialité, comme en témoigne Julien Chartier. Mais il glisse rapidement sur les orientations de la structure qu’il préside depuis 2014.

L’année 2015 reste mitigée pour le président de JA 79 : « On a obtenu des avancées mais elles restent loin de nos attentes ».
L’année 2015 reste mitigée pour le président de JA 79 : « On a obtenu des avancées mais elles restent loin de nos attentes ».
© G.R.

JA est avant tout un syndicat. Pourtant, vous semblez accorder une place importante au concours de labour ?
Le concours de labour entretient les liens entre les jeunes agriculteurs et la structure départementale. Ces activités qu’organisent les jeunes dans les cantons animent les territoires. C’est aussi cela JA. Cette année encore, une finale départementale de labour est organisée car même s’il y a de moins en moins de laboureurs, on trouve toujours un canton pour organiser cette manifestation. Les cantons de Beauvoir et Prahecq savent faire depuis longtemps, c’est une tradition chez eux. Leur savoir-faire est intéressant pour le canton de Brioux, qui s’est joint à eux après avoir été relancé récemment et qui organise le bal le samedi soir.

Cela fait deux ans et demi que vous êtes président de JA. Comment s’organise-t-on quand il faut aussi faire son travail sur la ferme ?
Depuis que j’ai pris la présidence de JA 79, je reste fidèle à mes trois priorités : vie de famille, travail sur la ferme et responsabilité syndicale. L’une ne va pas sans les autres. Ce n’est pas toujours facile, et cela peut même se passer mal, mais je ne veux pas y déroger. Ce qui veut dire qu’il faut faire des choix et ceux de la structure doivent être partagés.

Plus d'infos dans le dossier JA du journal Agri 79 du 5 août 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un entrepreneur français lance une «agence internationale de notation des sols»

L'entrepreneur Quentin Sannié, co-fondateur de Devialet (start-up hi-fi) a annoncé, dans un communiqué le 5 juin, le lancement…

Le département passe à l’acte 2 de son plan de relance
Après un premier plan d’aides annoncé le 21 avril dernier, le Conseil départemental en a entamé un deuxième, doté d’un budget…
Grégory Nivelle, nouveau président de la Fnsea 79 : « Les agriculteurs n’imposent pas un modèle, ils répondent à des attentes »
Mardi 9 juin, la nouvelle équipe de la FNSEA 79 a élu Grégory Nivelle président. L’éleveur laitier du sud Deux-Sèvres succède à l…
Quand l’installation tient à un permis de construire
Au Gaec Lactagri, à Aiffres, la relève est presque assurée : deux porteurs de projet sont dans l’attente de la construction d’un…
Guillaume Largeaud, attaché au Marais... et à faire bouger les lignes
Son passage à Top Chef Les grands duels, le 10 juin, nous a laissé sur notre faim. Portrait d’un éleveur convaincu que la…
Un cheptel en légère hausse
Thierry Baudouin raccroche après quatorze ans de présidence. Catherine Gallard et Emmanuel Turpeau prennent le relais avec de…
Publicité