Aller au contenu principal

Prospective agricole avec le club Demeter
Demain n’est pas si loin

Lors de la leçon inaugurale de l’École supérieure d’agriculture d’Angers (Esa), qui s’est tenue jeudi 15 octobre, Sébastien Abis et Matthieu Brun ont récité leur partition. Au répertoire, prospective et géopolitique des mondes agricoles.

Club Demeter, Sébastien Abis (à gauche) et Matthieu Brun (à droite).
Sébastien Abis (à gauche) et Matthieu Brun (à droite) font partie du club Demeter.
© AA

L’agriculture, c’est une équation simple : nourrir, produire, partager et épargner. Et pourtant, c’est extrêmement complexe », introduit Matthieu Brun, responsable des études au club Demeter (un think thank), lors de la leçon inaugurale de l’École supérieure d’agriculture d’Angers (Esa).

Au cours de cette après-midi d’octobre, le chercheur, en compagnie de Sébastien Abis, directeur du club Demeter, a défriché les grandes tendances des mondes agricoles de demain.

Sino-mondialisation

Les deux chercheurs en sont convaincus, la Chine aura une importance majeure dans les années à venir. « C’est la force principale qui pousse vers un multilatéralisme mondial. La Chine est à la fois le premier producteur d’à peu près tous les produits, mais aussi le premier importateur de nombreuses productions. La sécurité alimentaire du pays passe par l’international », remarque Sébastien Abis.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
Gâtine, Deux-Sèvres, qualité des eaux, prairie, élevage
Pour la qualité de l’eau, la société a besoin de l’élevage
Communication, mais également expérimentations : les syndicats des eaux et le Pays de Gâtine s’engagent pour maintenir l’élevage…
Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Renard, Dégâts aux cultures, Esod
La fédération des chasseurs et la Chambre d'agriculture invitent à déclarer les dégâts
Pour qu’elle puisse être régulée toute l’année, une espèce doit être inscrite dans la liste des espèces susceptibles d’…
Publicité