Aller au contenu principal

Emploi
Dérogation à la durée du travail en agriculture : jusqu'à 60 h sous conditions

La Direccte a accordé cette dérogation pour la période du 15 avril au 15 juin 2020.

En contre partie de la dérogation, la Direccte demande l’application d’un repos complémentaire de 25% pour les heures effectuées entre 48 et 60 heures.
© Annick conté

La FNSEA Nouvelle-Aquitaine avec la fédération Régionale des CUMA et des Entreprises des territoires ont demandé en fin de semaine à la Direccte Nouvelle Aquitaine une dérogation à la durée du travail en agriculture. « Notre objectif était de pouvoir faire travailler nos salariés jusqu’à 60 heures par semaine pour faire face aux pics d’activités dans l’attente de la parution du décret permettant de mettre en place l’ordonnance durée du travail », explique dans un communiqué commun les syndicats.

La Direccte a accordé cette dérogation pour la période du 15 avril au 15 juin 2020.

Attention cette dérogation a pour but de faire face au pic d’activité ; les exploitations et entreprises devront respecter les gestes barrières et être attentives à la sécurité de leurs salariés.

La Direccte demande l’application d’un repos complémentaire de 25% pour les heures effectuées entre 48 et 60 heures. 

Cela signifie que les heures travaillées ente 48 et 60 heures seront rémunérées à 150% (quel que soit l’aménagement du temps de travail choisit par l’exploitation) et ouvriront droit à un repos de 15 minutes par heure travaillée. Ces heures seront cumulées et devront être récupérées dans les trois mois et au plus tard jusqu’au 14 septembre 2020.

De plus les exploitations et entreprises qui utiliseront cette dérogation devront faire un bilan nominatif de l’utilisation de cette dernière. Il devra être adressé à la Direccte au plus tard le 14 septembre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Le parcours hors norme de Georgina
Des terrains de handball au Gabon à l’élevage de porcs en France, Georgina Tchatchoua-Gbayuen a eu plusieurs vies. Cette femme d’…
Les curseurs techniques et humains, gages de réussite
Même si le contexte laitier est complexe, les Deux-Sèvres comptent des exploitations en bonne santé. Pour déterminer l’avenir,…
Départementales : les projets des candidats pour la ferme Deux-Sèvres
La Fnsea et les Jeunes agriculteurs des Deux-Sèvres ont convié, mercredi 9 juin, les candidats aux élections départementales pour…
Président de Capr’Inov, un exercice d’équilibriste
Avec la structuration du salon et son développement constant, le temps alloué à la préparation de Capr’Inov est important. Samuel…
La qualité de la farine donne du grain à moudre aux boulangers
Pétrir, mouler et cuire restent les gestes séculaires de la fabrication du pain, mais les ingrédients de base sont choisis selon…
Les travaux vont pouvoir commencer pour sept réserves

Jeudi 28 mai, le Tribunal administratif de Poitiers a rendu une première décision concernant l’autorisation environnementale…

Publicité